> À déguster sans réserve

Rédigé le 26/03/2018.

Les jeunes du centre de formation continuent leur travail de sape en s’amusant à faire tomber les premiers du championnat chez eux. Folschviller n’y a pas coupé, battu 37-31 chez les Violets.

Les réservistes de Sélestat ont confirmé leur propension à faire tomber les gros. Après le leader Metz qui a concédé son unique défaite de la saison en Alsace, balayé par le culot des Violets (36-21), après Rixheim (36-29) et Lagny qui occupait la tête en venant sur les bords de l’Ill, (40-26), c’est Folschviller qui a bu la tasse au CSI.

Les Lorrains, qui n’avaient pas fait de détails chez eux à l’aller, en ont été quitte, cette fois, pour repartir avec une défaite de plus. La troisième de la saison pour le dauphin de Metz qui voit ainsi s’amenuiser ses chances de rejoindre le leader qui compte désormais trois points d’avance.

Au lendemain d’une défaite à Saint-Brice, les Sélestadiens ont repris leurs bonnes habitudes en maîtrisant parfaitement la rencontre. À l’exception des premières minutes (2-4, 7e , puis 5-6, 9e ), Sélestat a fait la course en tête. Un 5-0 en moins de cinq minutes leur a permis de prendre quatre buts d’avance (10-6, 15e ) pour finir la première période sur le même écart (18-14). La différence grimpe à +5 (20-14, 32e ) après la pause. Mais c’est quand on croyait l’affaire (presque) pliée que les joueurs de Thierry Demangeon ont vu leurs adversaires revenir sur eux. « Leur strict sur Da Silva (encore une fois le meilleur marqueur du SAHB) nous a mis un peu en difficulté , avoue le coach des Violets. On s’est fait peur quand ils ont égalisé. Heureusement qu’Arthur Lenne marque dans la foulée car on aurait pu voir réapparaître le scénario de Saint-Brice de la semaine dernière. Je ne sais pas trop ce que ça aurait donné. » L’allusion fait référence à un match que les Sélestadiens avaient en main, une semaine plus tôt, avant de lâcher l’affaire.

Mais samedi, les pensionnaires du centre de formation ne sont pas tombés dans le panneau. Ou plutôt, ils ont bien réagi après l’égalisation à 21 partout. En remettant rapidement la tête sous l’eau aux Lorrains à travers un 5-1 (26-22), ils ont définitivement écarté le danger. Prouvant leur capacité à résister à une grosse pression. L’écart culmine à +7 (35-28) à moins de trois minutes de la fin.

Sélestat signe ainsi une nouvelle victoire contre une équipe de tête. De quoi donner des regrets d’avoir égaré des points en cours de route du côté de Lure et de Saint-Brice, voire partagé les points avec Plobsheim et Cernay. « N’oublions pas que toutes ces grosses performances, on les a réalisées à la maison. À l’extérieur, c’est une autre affaire , relativise le coach sélestadien. En dehors du CSI, on est quand même plus fébrile. On aborde une série de déplacements difficiles à négocier à Metz, Lagny, Rixheim, Tremblay ou Plobsheim ». C’est là qu’on verra ce que ces garçons ont dans le ventre.

Article L'ALSACE - Christian WEIBEL

Photo L'ALSACE - Denis WERWER