> Vendredi soir : Sélestat reçoit Billère

Rédigé le 29/03/2018.

Le SAHB s’est remis en mode marche avant et c’est tant mieux ! Avant d’aborder le dernier quart de son championnat, la formation sélestadienne a, en effet, eu le bon goût de se montrer à son avantage, elle qui avait plus souvent soufflé le froid que le show en début d’année.

Les revers à Caen et à Nancy avaient fait tâches. Le succès face à Pontault-Combault, un nul probant à Dijon et une sortie victorieuse à Besançon la semaine dernière à Besançon ont rectifié le tir.

Au moment d’aborder la dernière ligne droite de sa saison, le groupe de Christophe Viennet occupe ainsi la cinquième place du classement, place qualificative pour les play-offs, son objectif en début d’exercice.

Reste a bien négocier six dernières sorties qu’on peut comparer à autant de travaux d’Hercule. Car, dans la mesure ou la régularité n’est, jusqu’à présent, pas sa qualité première, le SAHB devra autant se méfier de Billère (10e) qu’il affronte demain soir, que de Chartres (2e) ou il se rendra ensuite. Autant de Créteil, son poursuivant immédiat, que de Limoges (11e), Vernon (9e) ou Cherbourg (7e) dont la venue en Alsace marquera la fin de saison régulière.

Premier écueil : Billère.

Certes, les Bearnais pointent à la 10e place, à six points de la formation alsacienne. Ce n’est pas pour autant qu’il faudra prendre ce match à la légère, les Bas-Rhinois sont bien placés pour le savoir, eux qui s’étaient inclinés en Pyrénées atlantique au match aller (28-25).

Emmenés par Ognjen Jokic (5e buteur de la prodigue (114 buts, 6 de moyenne) et Jeremy Vergely (88 buts, 10 face à Nice la semaine dernière), se reposant aussi sur une excellente défense (la sixième du championnat) devant un (très) bon Arnaud Tabarand, les Billèrois ne sont pas maladroits loin de leurs bases (succès à Nancy, là ou Sélestat s’est incliné, Vernon et Besançon).

Quand bien même Romain Zerbi et les siens restent sur cinq revers sur leurs six derniers matches, il s’agira de faire preuve du plus grand sérieux.

Car le SAHB est, il l’a montré, capable du meilleur comme du pire. Et lorsque c’est le meilleur, peu peuvent leur résister, demandez à ceux de Pontault ou de Dijon…
Ce doit être le meilleur ce vendredi soir.

Portée par Anquetil, Cauwenberghs ou encore un Savic revenu à son meilleur niveau (12 buts lors des deux derniers matches), l’attaque Sélestadienne, la deuxième du championnat, peut faire parler la poudre. Reste à l’arrière garde sélestadienne, modeste 10e de Proligue, à se montrer à la hauteur. C’est forcément à ce niveau que se jouera cette rencontre. 
S’il dispose d’un joker, Créteil, le 6e, pointant à trois longueur, ce n’est certainement pas ce vendredi soir, qu’il convient de l’abattre. La suite promet d’être assez épineuse pour se garder une petite marge de sécurité.

A la veille d’aborder le sprint final, les points valent cher, très cher. Alors, pas de blague, hein?