> Vendredi soir : SELESTAT - CHARTRES

Rédigé le 10/10/2018.

Au révélateur

Apres une entrée en matière réussie (trois succès lors de ses trois premières sorties), le SAHB est entré dans le vif du sujet, samedi dernier, en s’en allant défier Massy, un des deux relégués de Lidl Starligue.

Au terme d’un match âprement disputé au cours duquel chaque équipe domina le temps d’une mi-temps (la première pour les Alsaciens), les joueurs de Christophe Viennet sont parvenus à préserver leur invincibilité, décrochant un match nul (25-25) intéressant.

Les choses séreuses continuent avec la venue, vendredi soir, de Chartres. Un budget de plus de trois millions d’euros, une pléiade de joueurs ayant évolué au plus haut niveau et des ambitions à la hauteur des moyens en présence : la formation eurélienne fait partie des cadors du championnat.

Voilà quelques saisons que le CMHB ne cache pas son intention de se faire une place à la table des grands. En vain pour l’instant, et le SAHB n’y est pas pour rien, lui qui a, la saison passée, écarté les Chartrains de la course à l’accession en demi-finale des play-offs.

Cette saison encore, la formation entraînée aujourd’hui par Jérôme Delarue, est en quête du Graal. Quête qui passe par quelques succès de prestige, suivez notre regard.

Selestat n’est pas en reste d’ambitions. Recalés de justesse en mai dernier, coiffés au poteau par Pontault-Combault, les Bas-Rhinois entendent bien aller au bout cette saison. Et cela passe par… quelques succès de prestige, re-suivez notre regard.

Bref, c’est un vrai match au sommet que vont se livrer vendredi soir les uns et les autres. Dauphins de Saran au classement, les Alsaciens feraient une sacrée bonne affaire en se défaisant d’une formation ayant déjà cédé une fois (à Créteil). Les Chartrains, de leur coté, se relancerait en signant une performance sur les bords de l’Ill.

Ca va être chaud!

Dans le sillage d’un solide Perisic (15 arrêts à 43% il y a huit jours) et d’un Savic a l’efficacité retrouvée (8 buts), les Alsaciens ont montré à Massy qu’ils avaient amplement les moyens de leurs ambitions.

Leurs adversaires, emmenés par Grahovac, l’ex-chambérien (18 arrêts), Onufriyenko, ancien champion de France avec Paris, ou Molinié (8 buts chacun), ont montré l’étendue de leur talent face à l’ESSAHB (35-29). Chaud devant, en effet…

Tout cela risque de se jouer à peu de chose, à ces détails qui, à ce niveau-là, font souvent la différence. Aux violets de limiter les pertes de balles, de gommer les imprécisions, d’éviter les trous d’air. A eux, également, de se donner corps et âme, en défense notamment. Car c’est aussi et peut-être surtout au niveau mental que se fera la différence.

On sait qu’ils peuvent, va falloir montrer qu’ils veulent !