> Victoire face à CAEN : 30 - 27

Rédigé le 23/03/2019.

Les matches contre les derniers ne donnent généralement pas des rencontres inoubliables. Le Sélestat – Caen d’hier soir n’a pas dérogé à la règle. Les Violets ont fait le boulot pour empocher une quatrième victoire de suite à domicile et se mettre quasiment définitivement à l’abri d’une mauvaise surprise.

N’ayant plus besoin de regarder vers le bas, ils peuvent même croire en leur chance d’attraper in extremis le wagon des play-offs en raison de la défaite de Limoges à Massy. Et pourquoi pas ? Il reste encore dix points à distribuer et le SAHB n’est qu’à quatre unités du dernier strapontin. Son voyage à Chartres chez le premier, la semaine prochaine, devrait être la bascule de cette fin de saison.

Hier soir, les Sélestadiens n’ont pas eu à forcer leur talent pour prendre la mesure d’un adversaire décimé par les blessures mais qui a néanmoins opposé une belle résistance tout au long du match. Car, avec seulement huit joueurs de champ, Caen s’est battu avec ses armes et son courage. Ne baissant jamais les bras. Obligeant les Violets à être constamment sur leurs gardes.

Les cinq premières minutes ont pourtant laissé croire que les recevants allaient passer une soirée tranquille. Deux buts de Da Silva et trois de Cauwenberghs, sans oublier deux premiers arrêts de Perisic, donnaient le ton. À 5-1 au bout de cinq minutes, le coach visiteur était déjà obligé de poser un temps mort.

Qui n’a pas immédiatement eu l’effet escompté puisque Nyembo donnait rapidement une avance de cinq buts au quart d’heure de jeu à Sélestat qui déroulait (9-4). La réaction visiteuse s’est faite sous la forme d’un 3-0 passé en l’espace de trois minutes (9-7).

Pas suffisante pour décontenancer les Violets, qui rentraient au vestiaire avec une marge de trois buts (14-11).

À la reprise, l’écart continuait de fondre. Au point qu’un but au pivot de Rossi, ramenait les Caennais sur les talons des Alsaciens. De quoi agacer les tribunes mais pas suffisant pour perturber les partenaires de Savic, précieux aux penaltys (3/3).

En neuf minutes, Sélestat passait un 9-3 qui mettait définitivement fin au suspense. Les Violets avaient encore leur humiliante défaite de l’aller (28-26) à travers la gorge pour ne pas réagir.

Avec sept buts d’avance (24-17) à moins de 13 minutes de la fin, ils ont géré les derniers instants pour ne pas se faire surprendre par une équipe combative jusque dans la dernière minute, revenue à 28-24. Sélestat a eu le mérite de ne pas tomber dans le piège.

--------------------

Score final : 30 - 27 / Mi-temps : 14-11. CSI, salle Germain-Spatz. 1500 spectateurs environ. Arbitres : Mmes Paradis et Tournant.

SÉLESTAT : 30 buts sur 44 tirs dont 3/3 pen. 6 balles perdues. Exclusions pour 2’ : Da Silva (7e , 32e ). Perisic (1-50e , 10 arrêts) et Kieffer (50e -60e , 3 arrêts dont 0/2 pen.) au but. Da Silva 4/4, Nyembo 3/3, Camara 4/4, Cauwenberghs 6/7, Deghaud, Pereira, Gutfreund, Schneider 2/3, Eudaric (cap.) 0/1, Ooms 1/3, Cadel 2/2, Herbulot 0/1, Savic 7/11 dont 3/3 pen., De Beule 1/5. Entraîneurs : Christophe Viennet et Thierry Demangeon.

CAEN : 27 buts sur 42 tirs dont 4/4 pen. 10 balles perdues. Exclusions pour 2’: Allais (19e , 29e ), Roopinia (31e ), Creteau (34e ). Arsenic (1-30e puis 38e -60e , 8 arrêts dont 0/2 pen.) et Jakoby-Koaly (31e -38e , 0/1 pen.) au but. Rosier 3/6, Allais 2/2, Langevin (cap.) 5/10, Creteau 7/9, Roopinia 2/5, Alexandrine, Bouclet 6/8 dont 4/4 pen., Rossi 2/2. Entraîneurs : Philippe Breysacher et Pascal Mahé.

--------------------

Article DNA / L'ALSACE

Photo : PhotoHand T Babinot