> Ballottage favorable

Rédigé le 07/05/2012.

 

Sélestat, au vu des circonstances, peut être satisfait d’avoir réussi à égaliser dans les dernières secondes et d’arracher ainsi un point qui pourrait suffire à son bonheur au moment du décompte final.

Ils avaient tous envie de se ménager une fin de saison sans pression. De finir le travail à domicile avant les trois ultimes échéances et enlever ainsi cette épée de Damoclès qui planait sur leurs têtes. S’ils n’ont finalement pas réussi à écrire ce scénario idéal, les Sélestadiens ont néanmoins évité de tout perdre en remontant les deux buts de retard qu’ils avaient accumulé dans une fin de match où ils ont dilapidé une avance de quatre buts. Car Cesson, mû par le même désir de survie, a donné plus que du fil à retordre à son adversaire. Si bien que le partage des points reflète assez bien les débats et permet aux deux équipes d’accroître légèrement leur avance sur la queue du classement. Trois pour Cesson et quatre pour Sélestat. De quoi appréhender sereinement la suite. « À chaud, on était déçu du résultat, confie Quentin Eymann, l’une des grosses satisfactions sélestadiennes de la soirée, mais ce nul n’est pas une si mauvaise affaire puisqu’on ne perd pas le match.

 

Suite de l'article L'Alsace