Sélestat Alsace Handball

Une récompense méritée

Rédigé le 14/05/2012.

> Une récompense méritée

 

Le président Vincent Momper (ici avec le gardien Laszlo Fulop) et l’entraîneur Jean-Luc Le Gall peuvent maintenant savourer une saison pleinement réussie.

Maintenant que le maintien est assuré, la pression est retombée. À Sélestat, on goûte au plaisir d’avoir atteint son objectif deux journées avant le terme de la saison et de pouvoir ainsi se pencher sur la suivante.

 

 

L’histoire retiendra que le SAHB version 2011-2012 a assuré son maintien en D1 à Ivry à deux journées de la fin. Grâce à un but d’Arnaud Freppel dans les dernières secondes du match qui a permis à ses coéquipiers d’assurer le deuxième match nul de la saison, le deuxième consécutif après celui de la semaine passée face à Cesson. Deux issues similaires qui illustrent d’ailleurs parfaitement l’état d’esprit d’un groupe dont l’une des principales vertus est de ne jamais renoncer. « Les deux dernières fins de match sont à l’image de toute la saison, se félicite Jean-Luc Le Gall. Contre Cesson, on est parvenu à remonter deux buts de retard dans les dernières minutes. A Ivry, on évite aussi la défaite en remontant un handicap d’un but. Les gars ne lâchent jamais rien et méritent qu’on les félicite tous. Chacun s’est impliqué pour qu’on arrive à ce résultat. Et l’atteindre à deux journées de la fin le rend encore plus savoureux. »

 

D’autant que l’objectif n’était pas évident au coup d’envoi de la saison. Car avec l’un des plus modestes budgets de la Ligue Nationale, Sélestat ne partait pas avec les faveurs des pronostics. Une revue spécialisée avait d’ailleurs fait du SAHB de la chair à canon pour ses adversaires en le plaçant au dernier rang de la classe dans ses prévisions d’avant saison. C’était mal connaître une équipe qui a tiré sa force et sa cohésion de ses deux années de galères en Division 2. Et aussi grâce à un recrutement judicieux (Petrenko) et des paris payants (Podsiadlo et Pesic).

 

La régularité plutôt que des coups d’éclat

 

« Sans réussir des coups d’éclat, on a surtout été très régulier tout au long de la saison, se réjouit l’entraîneur. On n’a pas réussi à accrocher une équipe du top 4 comme quelques-uns de nos rivaux, mais on a fait notre championnat à domicile en faisant pratiquement le plein, la seule fausse note étant le nul contre Cesson. Et maintenant que l’on n’est plus obligé de regarder derrière nous lors des deux dernières journées, on peut essayer de finir en beauté en visant une place entre 6 et 9. Ce qui serait un excellent résultat. »

 

« La suite ? Ce ne sera plus que du plaisir, estime le président Vincent Momper. Non pas qu’on n’en a pas pris durant cette saison mais on n’aura pas de pression sur les épaules. On va déjà essayer d’offrir une victoire supplémentaire à nos fidèles supporteurs et tenter de remporter les deux derniers matches pour finir à la meilleure place possible. Le final haletant a été un soulagement même si j’avais totalement confiance dans les capacités de l’équipe à se maintenir. Je sais de quoi ils sont capables Mais tant que ce n’était pas fait mathématiquement, il y avait forcément un doute. Maintenant on peut savourer ce résultat. »

 

Un club qui compte dans le hand français

 

Et travailler sur la saison prochaine où il faudra forcément confirmer ce retour réussi sur la scène française. « Cela fait déjà quelque temps qu’on y travaille puisqu’on a resigné des joueurs en misant sur la stabilité, poursuit le président. Le meilleur recrutement consistant à conserver l’effectif. Nous attendons aussi sans crainte le verdict de la CNACG (commission nationale d’aide et de contrôle de gestion) à laquelle nous avons présenté un budget pour l’année prochaine qui devrait être équivalent à celui de cette saison (autour de 1,8 million d’euros).

A l’image du centre de formation qui accède à la Nationale 1 la saison prochaine (seuls Montpellier et Chambéry sont dans ce cas), Sélestat misera encore sur ses jeunes pousses. La semaine dernière, Rudy Seri, le demi-centre de l’équipe de France des moins de 19 ans a choisi Sélestat pour éclore plutôt que d’aller à Saint-Raphaël, Nantes ou Chambéry. C’est un signe qui montre aussi que Sélestat fait désormais partie du paysage du hand français.

 

Article C. Weibel pour L'Alsace

 

 

Billeterie Sélestat Alsace Handball

Dernier Match

vs

31 - 20

Journée 26

Prochain Match

vs

08/09/2017 à au CSI de Sélestat

1er tour

Classement de la saison

Fond de dotation du SAHB
Boutique Sélestat Alsace Handball
© 2016 SA-HB - Tous droits réservés - Hébergement & Création webinov - mentions légales