Sélestat Alsace Handball

Sélestat a fait trembler Saint-Raphaël jusqu’au bout ! Revue de presse

Rédigé le 24/09/2011.

> Sélestat a fait trembler Saint-Raphaël jusqu’au bout ! Revue de presse

Sélestat a failli toucher le jackpot du casino de Saint-Raphaël
    Les efforts des Sélestadiens, représentés par Ostarcevic, Pesic et Eymann au tir, pour percer la muraille varoise ont failli porter leurs fruits. Photo Denis Werwer
Le SAHB n’est pas passé loin de frapper un gros coup samedi pour son deuxième match à domicile. Car il ne lui a pas manqué grand-chose pour créer la sensation face à Saint-Raphaël (22-24).

S’en venir mourir si près d’une valeur étalon du championnat, laisse davantage de regrets que de satisfactions. Après la rencontre, les sentiments étaient d’ailleurs mitigés. Les uns rappelant ces petits détails qui auraient pu faire basculer le match dans l’autre sens, les autres trouvant des motifs de satisfactions pour la suite de la saison.
« Donner plus que le maximum »

L’avis du coach sélestadien, Jean-Luc Le Gall, était lui aussi mitigé. « Quand on s’incline de sept buts à Tremblay, il n’y a rien à dire, mais lorsque ça se joue à un but comme ce soir, car le dernier de Krantz tombe dans les dernières secondes, toutes les décisions sont lourdes de conséquences. Dans ces cas-là, on se demande si on a pris les décisions qui s’imposaient depuis le banc et s’il n’y avait pas moyens de faire tourner le score en notre faveur. C’est le travail auquel je vais m’atteler cette semaine et que les joueurs devront s’imposer également. Ils ont bien joué, ont peut-être cru avoir fait le maximum, mais ils doivent se persuader qu’il faut donner davantage que le maximum pour être récompensé. »

Si l’enjeu a pris la direction de la Côte d’Azur, c’est aussi parce que les visiteurs ont pu prendre leurs distances en profitant d’un terrible trou d’air sélestadien quand le score est passé de 11-11 (28 e) à 12-17 (41 e). Treize minutes durant lesquelles les attaquants du SAHB se sont cassé les dents sur un gardien exceptionnel qui, non content de bloquer les tirs, s’est aussi amusé à mettre ses coéquipiers sur orbite par des relances foudroyantes.

Sélestat aurait pu y laisser ses illusions. Mais sa défense a réussi à pallier la gabegie offensive, évitant que l’écart ne devienne rédhibitoire. « Contrairement à la semaine dernière, nous n’avons pas gaspillé des ballons, précise Le Gall. Nous avons juste raté nos tirs. Le travail défensif, avec notamment un bon repli, nous a permis de revenir dans le match. N’encaisser que 24 buts, comme face à Créteil, indique que nos bases sont là. Qu’on peut compter sur notre défense. »
« Nous sommes en progrès »

Et miser également sur l’état d’esprit d’un groupe qui ne renonce jamais et qui a joliment relevé la tête pour jouer les yeux dans les yeux avec une grosse écurie du championnat jusqu’à l’avant-dernière seconde. « On est en progrès et ceux qui sont à la peine actuellement vont retrouver leurs moyens. Je suis persuadé que Beauregard va bientôt nous apporter ses buts et que les jeunes vont continuer de progresser. En multipliant des matches comme samedi, un garçon comme Eymann aura pris de la bouteille dans six mois. On a un groupe d’avenir et une équipe qui devrait encore progresser. C’est encourageant pour les prochaines sorties. »

Il ne reste plus qu’à le traduire sur le plan comptable. Ce point du nul qui était à portée de main (à défaut d’une victoire) aurait pu être ce catalyseur capable de stimuler encore davantage l’équipe.

Christian Weibel L'ALSACE

--------------------------------------------------------------------------

Alors qu’ils étaient loin d’être favoris face à Saint-Raphaël, l’un des leaders du championnat de D1, les Sélestadiens ont réussi à s’accrocher jusque dans les dernières secondes, ne lâchant prise que sur un but encaissé au coup de gong (22-24).

Peu de monde aurait misé sur une victoire de Sélestat. Face à Saint-Raphaël, l’un des trois clubs à avoir fait le plein de points jusque-là en D1, le SAHB avait un rude adversaire face à lui.

Et cela s’est traduit sur le parquet par une lutte intense de tous les instants. Un véritable match de boxe, dont le vainqueur l’a finalement emporté aux points sans qu’il soit question de k.o.

Car Sélestat, malgré ses deux blessés de longue durée Salami et François-Marie, a tenu la distance, a rivalisé durant une heure avec une équipe qui ne combat pas dans la même catégorie. Les Azuréens sont de sérieux candidats à l’Europe, alors que les Alsaciens se contenteraient du maintien.

Et, hier soir, leur débauche d’énergie leur aurait valu de décrocher un point. Pour le mérite. Celui d’avoir fait douter jusqu’à l’avant-dernière seconde cette solide armada bourrée d’internationaux. Malheureusement pour le promu, les arbitres ont quelquefois pris les mauvaises décisions dans le money-time, quand Sélestat avait fondu sur un rival qui croyait peut-être qu’il avait fait le plus dur.

C’est dommage car quand un match se joue sur si peu, le battu, surtout s’il est moins armé que son vainqueur, peut avoir des regrets. À l’inverse, on peut aussi positiver en se disant que si les Sélestadiens sont capables de bousculer les plus forts, ils pourront marquer ses points précieux contre des concurrents un tantinet moins costauds.
Contre un mur serbe

Et ils ne tomberont peut-être pas tous les soirs sur un gardien aussi brillant que Savisa Djukanovic. Déjà entré en jeu en première période pour détourner un penalty d’Ostarcevic, c’est surtout sa prestation en deuxième période qui a été impressionnante avec 15 arrêts sur les 28 tirs sélestadiens. Une telle réussite (53 %) suffit aussi à faire pencher la balance dans son camp.

Après avoir tenu la dragée à Saint-Raphaël au cours de la première période (11-12) en menant 3-2 et en restant ensuite au contact, les Sélestadiens ont surtout lâché du lest dans l’entame de la seconde mi-temps. Alors qu’ils se heurtaient au mur serbe, les contre-attaques visiteuses finissaient en deux temps, trois mouvements au fond des buts de Fulop. Et encore, le gardien de Sélestat y allait aussi de ses arrêts.

Mais l’écart gonflait en faveur des Varois (11-15, 37 e, puis 12-17, 41e). Le SAHB a dû attendre la 12 e minute pour marquer son premier but de champ après la pause par Beretta. Il a sonné comme un déclic. Au point que la foudre s’est abattue sur les visiteurs. En dix minutes, Sélestat refaisait son retard pour égaliser à la 51 e minute (19-19) dans une configuration qui donnait la part belle à la jeunesse (Rechal, Eymann, Pintor, Beretta et Jung avec Podsiadlo).

Mais leurs expérimentés adversaires ont su maîtriser ces dernières minutes en manœuvrant adroitement et en se reposant aussi sur les arrêts de leur gardien. Revenus à 23-22 à seulement 34 secondes de la fin, les Sélestadiens ont finalement été crucifiés sur un dernier coup de patte de Krantz. La loi de la LNH est dure.

Christian Weibel  L'ALSACE

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des regrets, forcément

Les Sélestadiens sont passés tout près d’un bel exploit, hier soir, face à une équipe de Saint-Raphaël ambitieuse. Il n’aura finalement manqué qu’un soupçon de réalisme en plus, qu’un nuage de réussite supplémentaire.
Les choses s’annonçaient compliquées, extrêmement compliquées pour une équipe sélestadienne devant faire sans François-Marie et, depuis samedi dernier, ni Salami, un de ses meilleurs pointeurs.

Face à une formation de Saint-Raphaël visant une place sur le podium et disposant des moyens de ses ambitions, comme en témoigne son succès à Dunkerque, les Sélestadiens n’ont pourtant pas souffert de la comparaison.

Soudés et mobiles en défense devant un Fulop inspirant confiance, bien emmenés par un Petrenko clairvoyant et pouvant compter sur un Pesic efficace, les Bas-Rhinois prirent ainsi le match par le bon bout, celui qu’il fallait pour ne pas laisser trop libre cours au talent varois (2-0, 3 e’).
Un début de seconde période calamiteux

Il fallait être solides derrière, ils le furent. Et rigoureux devant, ils le furent un peu moins. Parce qu’ils se heurtèrent à une défense style “mur de la Méditerranée” pouvant compter sur un Ploquin brillant.

Et ce qui devait arriver arriva effectivement, les Alsaciens payant au prix fort chaque balle lâchée à mauvais escient (4-6 et 7-9 à la 20 e’).

Mais, et c’est une de leur qualité, jamais ils ne cédèrent, défendant chaque pouce de terrain comme des morts de faim. Et, à 10-11 à la pause, tout restait possible.

Ils s’offrirent, hélas – et ça allait leur coûter cher au final – un début de seconde période calamiteux. Échouant sur un Djukanovic chaud-bouillant (16 arrêts en 30 minutes), les joueurs de Jean-Luc Le Gall allaient mettre neuf minutes avant de trouver le chemin des filets. Saint-Raphaël avait marqué trois fois (11-15).

Ils ne baissèrent heureusement jamais d’intensité en défense. Et si M’Gannem, l’homme à tout (bien) faire de cette équipe-là, et les siens semblèrent s’envoler à l’amorce du dernier quart d’heure (12-17), les Sélestadiens, Kevin Beretta entre autres, se décidèrent à mettre le feu aux quatre coins du terrain pour recoller à 19-19 à dix minutes du terme.

On ne prête malheureusement qu’aux riches et MM. Bounouara et Thobie y mirent alors du leur. Oh, pas trop. Juste ce qu’il fallait pour permettre aux Varois de se remettre dans le sens de la marche. Une balle non rendue là, une exclusion bien sévère ici et le SRVHB s’était redonné un peu d’air (19-21). Juste ce qu’il fallait, effectivement, pour ne plus être revus.

Héroïques encore et toujours sur leur zone, les Bas-Rhinois revinrent deux fois à une longueur, la dernière à 25 secondes du coup de sifflet final, avant que Krantz ne mette définitivement fin au suspense.

Il reste des regrets, forcément, parce que le SAHB méritait mieux, au moins le point du match nul. Il reste aussi de beaux motifs de satisfaction. Pousser Saint-Raphaël dans ses derniers retranchements n’est pas donné à tout le monde.

A.V. DNA

Billeterie Sélestat Alsace Handball

Dernier Match

vs

31 - 20

Journée 26

Prochain Match

vs

08/09/2017 à au CSI de Sélestat

1er tour

Classement de la saison

Fond de dotation du SAHB
Boutique Sélestat Alsace Handball
© 2016 SA-HB - Tous droits réservés - Hébergement & Création webinov - mentions légales