> Sélestat : la passe de dix

Rédigé le 20/05/2012.

 

Dominateur de la première à la dernière minute face à Tremblay, Sélestat a bouclé sa saison à domicile par une nouvelle victoire (35-31). Un dixième succès qui ne sera pas uniquement pour remercier son public mais qui lui offre aussi la 6 e place.

 

La fête a été réussie hier soir à Sélestat. Car pour la dernière de cette première saison en D1, le SAHB a soigné la présentation. Avec des animations multiples devant des gradins une nouvelle fois copieusement garnis. Avec une belle prestation qui a donné lieu à un match particulièrement offensif. Avec, surtout, une nouvelle victoire qui couronne une année magnifiquement gérée pour l’un des plus petits budgets du championnat. Et pour que la fête soit encore plus belle, une heureuse nouvelle est venue d’Istres où les Provençaux ont battu Cesson. Si bien qu’avant la dernière journée, Sélestat pointe à la sixième place du classement à égalité avec Toulouse que les Alsaciens devancent néanmoins pour avoir remporté les deux confrontations avec cette équipe.

 

Même si cette position devra être défendue lors de la dernière journée chez la lanterne rouge nîmoise, cette sixième place est vraiment exceptionnelle. Car qui aurait cru le SAHB capable de se placer juste derrière les cinq ténors du championnat ? Absolument personne puisque les revues spécialisées prévoyaient une descente pour ce promu un peu tendre, à leurs yeux, pour cette Ligue tellement relevée. Mais Sélestat a fait preuve d’une parfaite régularité en s’appuyant sur de formidables résultats à domicile. La victoire d’hier soir est la huitième de la saison sur les bords de l’Ill où, en dehors des équipes du top 4, seul Cesson a pu en repartir avec un point. Les valises de tous les autres hôtes sont restées vides.


Flonflons et paillettes

 

Tremblay qui avait pourtant mené le match aller à sa guise (31-24), n’a pas eu voix au chapitre en Alsace. Transcendés par leur public, toujours aussi chaleureux même si cette dernière sortie ne comportait plus beaucoup d’enjeu, les partenaires d’Olivier Jung ont mené de la première à la dernière minute. Particulièrement adroits durant le premier quart d’heure durant lequel ils n’ont raté que leur premier tir avant d’en marquer huit consécutifs, ils se sont joliment mis sur orbite (8-6). Tremblay n’a pu égaliser qu’à deux reprises (4-4 et 8-8) avant de céder face à la furia offensive des Violets qui ont véritablement pris leurs distances à la 22 e minute en passant de 13-12 à 17-12 quatre minutes plus tard.

 

Suite de l'article L'Alsace