> Le SAHB et Valentin Aman, fiers de représenter l’Alsace

Rédigé le 17/08/2012.

 

Interview de Valentin Aman par Handball.fr

 

Valentin Aman nous en dit plus sur la préparation de l’effectif sélestadien à l’aube d’une nouvelle saison qui s’annonce encore plus dense que la dernière au vu de l’attractivité grandissante du championnat.

 

Vous avez battu Göppingen (vainqueur de la Coupe EHF) le 12 août dernier. La préparation et la saison commencent bien non ? 

La préparation se passe effectivement très bien. On aborde notre quatrième semaine à partir ce lundi, on monte en puissance au fil des jours. Nous sommes allés au lac blanc pour faire du VTT, nous avons fait de la piste pendant 2-3 jours, puis un match face à Besançon, et enfin un autre face à Göppingen, contre qui on a eu une probante victoire. Ce soir on joue face à Nancy pour un autre match de préparation. La semaine prochaine on joue contre Schaffhausen, un adversaire qui a joué la Ligue des Champions la saison dernière : de ce fait on va pouvoir continuer à monter en puissance.

 

Quels sont les objectifs affichés du club ? Uniquement le maintien ?

Le maintien reste toujours notre premier objectif, mais bien sûr il faut aussi essayer de grappiller quelques points par rapport à l’an dernier. L’objectif est donc le maintien, voire un peu plus. On va essayer de faire la même que l’an dernier en somme. Nous ne pouvons pas nous présenter comme étant des outsiders pour le haut du classement cela dit.

 

Comment abordez-vous cette saison à titre personnel ? Vous aviez commencé l’an dernier avec une blessure au genou…

J’avais commencé l’an dernier avec une blessure au genou effectivement, maintenant ça va beaucoup mieux heureusement. Cette année, physiquement, ça va forcément être mieux si je pars dans cet état de forme. J’espère toutefois ne pas me reblesser d’ici là !

 

La concurrence est rude à ce poste (pivot), vous êtes satisfait de votre temps de jeu dans l’équipe sélestadienne ?

J’essaie effectivement de prendre un maximum de temps de jeu et de montrer à ce moment là ce que je vaux sur le terrain. Il y a dans notre un pivot très expérimenté, qui a déjà joué la Ligue des Champions, alors forcément la concurrence est très rude à ce poste. Du coup je suis le petit jeune, je dois faire mes preuves. C’est une chance, car ça me donne de la motivation et l’envie de montrer ce que je sais faire à l’entraîneur, ainsi qu’au président.

 

Pas trop dur de commencer par Nantes directement ?

Pas du tout, il faut qu’on prenne le max de points dès le départ à domicile. Pour n’importe quelle équipe qui viendra chez nous il faudra faire un bon résultat. C’est la même situation que lors de la précédente saison, il faut qu’on prenne le plus de points possible en première partie de saison.

 

Suite de l'article Handball.fr