> Bobo : Maintenant, l’important est de gagner contre Tremblay

Rédigé le 09/10/2012.

 

Le SAHB n’a finalement pas dû attendre longtemps pour remporter sa première victoire à l’extérieur. Désormais, il s’agit de faire fructifier ce succès « historique » à Créteil en prolongeant la série.

 

Jusqu’à mercredi soir, gagner à Créteil relevait de la gageure pour Sélestat. Il faut en effet remonter à une autre époque, la saison 1998/99 pour trouver trace d’une victoire alsacienne dans le Val-de-Marne. Frédéric Beauregard avait alors à peine 15 ans et ne savait pas où situer Sélestat sur la carte de la métropole, qu’il n’allait rejoindre que trois ans plus tard. « À cette époque, je faisais à peine mes premiers pas à l’Union des Jeunes de la Redoute, » s’en amuse le Martiniquais, qui a joliment tiré son épingle du jeu mercredi soir à Créteil.

 

Treize ans après son « compatriote » Eddy Gateau, un des grands artisans du précédent succès qui avait assuré le maintien de Sélestat en D1, Frédéric Beauregard a joué un rôle déterminant dans cette précieuse victoire chez un concurrent direct, permettant à son équipe de creuser l’écart au mitan de la première période grâce à ses 7 buts. « On a pris ce match par le bon bout contrairement à Créteil. Grâce à notre avance nous avons pu tenir en deuxième mi-temps où nous avons été moins performants face à une défense très agressive, presque limite quelquefois, analyse l’arrière gauche du SAHB. Notre match contre Cesson et surtout la deuxième mi-temps a vraiment servi de déclic. »

 

Suite de l'article L'Alsace

 

Crédit Photo : STUDIO JCD