Sélestat Alsace Handball

Un nul qui vaut de l’or ....

Rédigé le 12/11/2012.

> Un nul qui vaut de l’or ....

 

À force de volonté et de ténacité et au prix d’une brillante prestation, les Sélestadiens sont parvenus à faire échec à Montpellier grâce à un but de Petrenko dans les ultimes secondes (30-30).

Depuis le temps que plusieurs générations de Sélestadiens se cassaient les dents sur ce roc invincible qu’était devenu Montpellier au cours des deux dernières décennies, il n’est pas surprenant que les joueurs aient fêté le match nul (30-30) arraché à la dernière minute, hier, comme une victoire. Le staff, les dirigeants, les supporteurs étaient d’ailleurs tout aussi heureux de ce point pris à l’illustre adversaire. Et qu’importe si les Sélestadiens auraient été en mesure de créer un tremblement de terre en gérant un tout petit peu mieux un match qu’ils ont mené de la 1 re à la 48 e minute… Ce point n’est pas comme les autres. Et il ne doit rien aux autres, ni aux circonstances. « Ça fait tellement longtemps que Sélestat n’avait pas pris de point à Montpellier que ce résultat ressemble à une petite victoire, » souriait Yuriy Petrenko, auteur du dernier but alsacien. Celui qui permet à son équipe d’effacer 17 années d’échecs et de frustrations face à l’épouvantail du championnat de France. Il faut en effet remonter à février 1995 pour trouver trace d’un résultat positif pour Sélestat. Mais pas de victoire depuis l’apparition de cet adversaire au plus haut niveau français.

 

Et ce partage des points est tout à fait mérité. D’abord parce qu’au vu de la prestation des hommes de Jean-Luc Le Gall, c’est la récompense d’une superbe prestation, pleine de culot, de maîtrise, voire d’autorité, puisque l’écart a atteint quatre buts en leur faveur à plusieurs reprises entre la 38 e minute (21-17) et 42 e (24-20). Une victoire sur Karabatic et les siens n’était alors plus du tout une chimère. Avec des buteurs répartis à tous les coins du terrain (quatre joueurs à 4 buts et deux à 5) et, aussi, un gardien, Fulop, aux parades proprement dissuasives, le SAHB aurait d’ailleurs pu creuser l’écart davantage.

 

Mais c’est au moment où on imaginait les Héraultais au fond qu’ils ont su se relancer en à peine quatre minutes. Ils ont parfaitement exploité une subite baisse de régime des Violets pour inscrire un cinglant 5-0. Des tirs ratés ou précipités, des pertes de balles ont offert des munitions sur lesquelles les visiteurs se sont jetés tels des morts de faim. Si bien que Michaël Guigou et ses partenaires passaient devant au score pour la première fois de la partie à la 48 e minute (24-25). « Après une première mi-temps très poussive, nous sommes petit à petit montés en régime au point d’avoir retrouvé un collectif dans les dernières minutes. Généralement l’équipe qui prend le dessus dans ces instants-là prend une option sur la victoire. Mais nous n’avons pas pu faire la différence parce qu’en face, notre adversaire nous a posé énormément de problèmes. Ce résultat nul n’est d’ailleurs pas usurpé pour Sélestat, » estimait Patrice Canayer, l’entraîneur du champion de France.

 

Suite de l'article L'Alsace

Crédit Photo LNous

Billeterie Sélestat Alsace Handball

Dernier Match

vs

26 - 32

Journée 22

Prochain Match

vs

13/05/2017 à 20:00 au Palais des sports de la Valette de Cesson-Sévigné

Journée 23

Classement de la saison

24/04/2017

1 - PARIS 42 pts

2 - NANTES 39 pts

3 - MONTPELLIER 32 pts

4 - SAINT-RAPHAëL 32 pts

5 - NîMES 22 pts

6 - CHAMBéRY 22 pts

7 - TOULOUSE 21 pts

8 - AIX 20 pts

9 - IVRY 18 pts

10 - DUNKERQUE 18 pts

11 - CESSON-RENNES 15 pts

12 - SARAN 14 pts

13 - CRéTEIL 10 pts

14 - SéLESTAT 3 pts

> voir le tableau complet

Fond de dotation du SAHB
Boutique Sélestat Alsace Handball
© 2016 SA-HB - Tous droits réservés - Hébergement & Création webinov - mentions légales