> Fulop plus jeune de neuf ans

Rédigé le 12/11/2012.

 

Laszlo Fulop, le gardien de Sélestat, avait battu Montpellier en 2003 avec Livry-Gargan. Particulièrement inspiré et très dissuasif, il a été l’un des grands artisans de l’exploit de son équipe, hier.

Depuis quelques semaines déjà, Laszlo Fulop est devenu incontournable dans la cage sélestadienne. Avec respectivement 18, 19 et 17 arrêts au cours des trois journées précédentes, il figure à chaque fois dans le trio de tête des gardiens les plus performants de la LNH. Hier, il en a encore rajouté 16 autres, au point de figurer dans les cinq meilleurs gardiens au classement du championnat.

Ses partenaires ne se sont pas trompés en lui tombant dans les bras au coup de sifflet final. Ce superbe match nul doit tout autant au dernier tir réussi de son capitaine, Yuriy Petrenko, qu’aux prouesses de son portier hongrois. Les Montpelliérains se sont cassé les dents sur un joueur qui a peut-être pensé au mauvais tour qu’il avait déjà joué à ce club en s’imposant il y a neuf ans, le 5 novembre 2003 sur le terrain des Héraultais (30-31) avec la modeste équipe de Livry-Gargan.

 

« On aurait presque pu faire aussi bien ce soir, regretterait presque l’ancien de Saint-Cyr, mais je n’ai pas été aussi bon en deuxième mi-temps qu’en première (NDRL : 5 arrêts contre 11). Je ne sais pas si c’était la fatigue ou une baisse de concentration. Mais j’ai surtout eu la chance d’avoir une défense extraordinaire, qui a magnifiquement fait son travail en attaque placée. »

 

Suite de l'article L'Alsace

 

Crédit Photo : LNous