> François-Marie rêve de refaire le coup de 2009

Rédigé le 07/12/2012.

 

Qualifié dans le dernier carré de la Coupe de la Ligue, Sélestat est l’invité surprise de la phase finale. Un peu comme Istres qui avait réussi à remporter le trophée en 2009 avec Jordan François-Marie, qui a envie de récidiver ce week-end à Toulouse.

 

Si ce n’est le dépaysement complet qu’avait donné lieu le déménagement de la Ligue Nationale, qui rêvait alors de conquérir l’Amérique sous les palmiers de Miami, les conditions seront presque les mêmes qu’en avril 2009 pour Jordan François-Marie. L’arrière droit sélestadien s’apprête en effet à disputer pour la deuxième fois de sa carrière la phase finale de la Coupe de la Ligue dans la peau, ou plutôt avec le maillot, de l’outsider de la compétition. Car le crédit accordé par les spécialistes à Sélestat est à peu près égal à celui d’Istres à l’époque.

 

Le modeste club provençal, désormais en D2, était en quelque sorte l’intrus du Final four qui réunissait Paris, Chambéry et Montpellier. Et c’est pourtant lui qui a fini par soulever le trophée en terrassant le grand Montpellier (22-20) dans une American Airlines Arena presque vide. Un véritable exploit dont Jordan François-Marie n’avait pas véritablement réalisé la portée à ce moment-là. « Ce n’est que maintenant que je me rends compte de la valeur de notre performance. En 2009, je n’avais pas encore 20 ans et je ne connaissais rien de la LNH. Je venais d’arriver à Istres, un mois plus tôt et j’ai fait partie de l’aventure. Ne me demandez pas le parcours en qualification, je n’en sais rien. »

 

Débarqué en provenance du centre de formation de Montpellier, le gaucher allait d’ailleurs jouer un vilain tour à l’équipe de Patrice Canayer en la privant d’un trophée qu’elle venait de remporter cinq fois d’affilée et qu’elle allait encore gagner trois fois par la suite. En début de saison, le multiple champion de France et son désormais rival, Paris, étaient les deux principaux prétendants au trophée. Finalement ni l’un ni l’autre ne seront du voyage ce week-end à Toulouse.

 

Suite de l'article L'Alsace

Photo Sébastien Riotto