Sélestat Alsace Handball

La réponse violette

Rédigé le 17/12/2012.

> La réponse violette

 

Ils étaient attendus au tournant après leur demi-finale de Coupe de la Ligue ratée. Portés par leurs leaders, les Sélestadiens ont parfaitement rebondi en remportant un match plus qu’important dans leur quête du maintien, samedi face à Aix-en-Provence (36-30).

 

« Plus une série dure, plus elle se rapproche de la fin. » Les Violets s’appliquent méthodiquement à faire mentir le dicton. Depuis le 27 mars 2010 et une défaite face à Valence (Sélestat évoluait alors en D2), ils n’ont plus jamais perdu à domicile face à une équipe moins bien classée. Samedi, c’est Aix-en-Provence, concurrent direct pour le maintien en LNH, qui a fait les frais de la solidité sélestadienne au CSI.
« C’est vraiment la victoire de la défense »

« Comme toute série, il y aura forcément une fin un jour. Mais on va essayer de repousser ce moment le plus longtemps possible », sourit Jean-Luc Le Gall. L’entraîneur alsacien attendait de savoir comment son équipe allait rebondir après le Final Four de la Coupe de la Ligue. Elle a apporté la plus brillante des réponses. « Les joueurs ont horreur de perdre à domicile. Ils ont été fantastiques. »

 

C’est un euphémisme de dire que les coéquipiers de Yuriy Petrenko ont mérité leur victoire. Quand la défense a haussé le ton à partir de la 25 e’, dans le sillage d’un Laszlo Fulop décisif dans son but, les Sélestadiens n’ont plus jamais été menés au score. « C’est vraiment la victoire de la défense, souligne Jean-Luc Le Gall. On savait qu’il fallait être performant dans ce secteur pour gagner ce match, c’était la clé. »

 

L’étau violet s’est progressivement resserré en seconde période, au point de faire craquer une équipe provençale jusque-là séduisante (19-19 à la 38 e, 29-21 à la 49 e). « Quand une équipe gagne ou perd d’un ou deux buts, je pense que les choix de l’entraîneur ont une influence capitale. Quand une équipe s’impose de plus de cinq buts, c’est qu’elle est la plus forte », indique le coach sélestadien.

 

Si Sélestat s’est montré le plus fort, c’est aussi parce que ses cadres ont montré le chemin. Guynel Pintor a rayonné en défense, « Jojo (Jordan François-Marie, ndlr) a été stratosphérique », « Bobo (Frédéric Beauregard, ndlr) nous a portés en fin de première période », « Pawel (Podsiadlo, ndlr) a fait un show en seconde période ». L’entraîneur violet n’a pas eu besoin d’ouvrir son banc, dans la mesure où son équipe tournait à plein régime.

 

Suite de l'article DNA

Crédit Photo : Strasbourg Photo

Billeterie Sélestat Alsace Handball

Dernier Match

vs

31 - 20

Journée 26

Prochain Match

vs

08/09/2017 à au CSI de Sélestat

1er tour

Classement de la saison

Fond de dotation du SAHB
Boutique Sélestat Alsace Handball
© 2016 SA-HB - Tous droits réservés - Hébergement & Création webinov - mentions légales