> Sélestat peut-il faire tomber l’invincible leader parisien ?

Rédigé le 09/02/2013.

 

Ce qu’aucune équipe de la Ligue n’a encore réussi depuis le début de la saison, Sélestat va s’appliquer à le réaliser ce soir (21h) en accueillant Paris dans un Rhenus en fusion et prêt à pousser ses favoris vers l’exploit.

 

Sur le papier, la mission s’avère impossible. Ou du moins très difficile. Surtout si l’on se réfère au résultat du match aller à Paris où Sélestat a explosé pour finir à 15 buts (27-42). Mais un sportif de haut niveau possède une autre vision des choses comme l’explique le capitaine sélestadien Yuriy Petrenko. « Nous avons préparé au mieux ce match, nous serons concentrés et déterminés, soutenus par plus de 5000 supporteurs. Si la chance nous donne un coup de main, on peut gagner ce match… » Tout le monde se rappelle encore que c’est le demi-centre ukrainien, qui vient de renouveler son bail avec le SAHB, qui avait été le héros de la dernière soirée au Rhenus. Héros d’une fin de match incroyable contre Montpellier qui l’avait vu égaliser pratiquement au buzzer. Un rôle que ce joueur qui fuit les honneurs préférerait troquer pour un scénario moins ébouriffant contre ses anciennes couleurs (de 2009 à 2011). « Plutôt que d’égaliser dans les dernières secondes, je préférerais avoir deux ou trois buts d’avance à deux minutes de la fin, » s’amuse le stratège sélestadien.

 

Quoique cela ne garantisse rien puisque ces diables de Parisiens avaient réussi à retourner une situation compromise dans les ultimes instants alors qu’ils étaient menés par Créteil (30-28, 9 e journée). Ce n’est sûrement pas pour rien que cette constellation de stars du handball n’a toujours pas été battue depuis l’ouverture de la saison en championnat. Si bien que la première équipe qui réussira à faire chuter le leader invaincu fera parler d’elle. Nantes y est parvenu en Coupe de la Ligue. Cela pourrait aussi se produire en championnat. Sélestat a-t-il les moyens d’être son premier bourreau ? Rien n’est impossible, mais il faudrait pour cela énormément de circonstances favorables.

 

Suite de l'article L'Alsace