> Victoire de Sélestat à Tremblay 28 - 29

Rédigé le 23/02/2013.

 

Toujours à la recherche d’une victoire en championnat en 2013, le Sélestat Alsace Handball veut débloquer son compteur, ce soir sur le parquet de Tremblay.

 

Deux matches de championnat : deux défaites face à Paris et Cesson. 2013 ne sourit pas encore aux Violets. « C’est sûr que nous n’avons pas retrouvé notre rythme de croisière de la première partie de saison. Nous sommes un peu en dessous de ce que nous sommes capables de faire », analyse Arnaud Freppel, impatient, comme tous ses coéquipiers, de regoûter aux joies de la victoire.


« Ne pas attendre cinq matches pour gagner à nouveau »

 

Ne serait-ce que pour prendre des points – « les équipes derrière nous au classement ne sont pas si loin que ça » –, mais aussi et surtout pour ne pas laisser s’installer une spirale négative. La saison dernière, Sélestat avait concédé cinq défaites au début du cycle retour avant d’opérer un spectaculaire redressement.

 

L’ailier droit sélestadien ne veut cependant pas revivre pareille période. « On avait repris un peu de la même façon l’an passé. Mais on ne veut pas attendre cinq matches pour gagner à nouveau. Quand tu avances dans le championnat et que tu ne prends pas de points, la pression augmente car le maintien n’est pas acquis. Nous allons tout faire pour ouvrir notre compteur au plus vite dans cette deuxième partie de saison. »

 

Sauf que le calendrier n’est pas tendre avec les Violets actuellement. Ce déplacement à Tremblay s’annonce au moins aussi compliqué que le précédent à Cesson. « On ne veut pas être victimes de ce calendrier pas forcément favorable. À nous de ne pas le subir. Il faut prendre des points partout où l’on peut », souffle Arnaud Freppel.

 

Si Sélestat n’a pas encore perdu contre Tremblay cette saison, la double confrontation du mois d’octobre appartient au passé – les Violets avaient battu les Franciliens en Coupe de la Ligue puis en championnat en l’espace d’une semaine. Depuis, la bande à Damien Waeghe a récupéré ses blessés et surfe sur une dynamique qui lui a permis de remonter à la 6e place (quatre victoires sur les cinq derniers matches de LNH).

 

Suite de l'article DNA

Crédit photo DNA : Franck Delhomme