> MHSA - SAHB ce soir à 20h30

Rédigé le 01/03/2013.

 

Si Mulhouse et Sélestat ne font pas de la Coupe de France une priorité, le derby alsacien promet, comme toujours, d’être animé. Au-delà de la – saine – rivalité qui oppose les deux clubs, c’est une place en quart de finale de la compétition qui se joue ce soir.

 

Comme souvent avant un derby, il peut être utile de lire entre les lignes. Si Mulhousiens et Sélestadiens assurent se concentrer sur leurs objectifs en championnat – qualification pour les play-offs de Pro D2 pour les uns, maintien en LNH pour les autres –, le 8e de finale de Coupe de France entre les deux clubs phares de la région n’en reste pas moins une affiche et assurément un objectif, même secret.


« Un Mulhouse – Sélestat n’est jamais un match comme un autre »

 

« Un Mulhouse – Sélestat n’est jamais un match comme un autre, souligne ainsi Mehdi Ighirri, le capitaine mulhousien formé à Sélestat. On aurait bien aimé rencontrer le PSG et ses grandes stars européennes. Mais nous sommes contents de retrouver Sélestat. Ce huitième de finale est une belle fête pour le hand alsacien. »

 

Une fête qui promet, derby oblige, d’être une jolie explication de texte entre des joueurs qui se connaissent particulièrement bien. « Il y a des amis dans les deux camps, indique le demi-centre du Mulhouse Handball Sud Alsace. Il y aura certes beaucoup d’engagement, mais aussi beaucoup de respect. »

 

Engagés dans la course aux play-offs, les Mulhousiens (3es de Pro D2) concentrent leurs efforts sur le championnat. « Une victoire serait du bonus. Si on perd, cela n’aurait rien de grave », lance Mehdi Ighirri. Mais l’aventure de 2011, quand le MSHA s’était hissé jusqu’en demi-finale de la Coupe de France (les Haut-Rhinois avaient d’ailleurs éliminé Sélestat en 16es de finale), résonne encore dans toutes les têtes.

 

« Mulhouse n’est pas une équipe qui choisit ses matches, estime Frédéric Beauregard, l’arrière gauche de Sélestat. Elle va jouer pour la gagne. Et que tu le veuilles ou non, tu as toujours envie de bien faire contre ton ancienne équipe (cinq joueurs du MHSA ont porté le maillot violet, ndlr). »

 

C’est une évidence, les coéquipiers de Sébastien Gallotte entendent à nouveau mettre à mal la hiérarchie dans une compétition qui leur sied plutôt bien. « Sélestat est la meilleure équipe en Alsace, tranche Mehdi Ighirri. Mais on ne va pas se laisser marcher dessus. Si les Sélestadiens nous laissent une raison d’espérer, nous jouerons le coup à fond. Mais on devra pour cela réaliser un grand match, car c’est une belle équipe. »


« Montrer notre statut d’équipe de LNH »

 

De son côté, le Sélestat Alsace Handball est bien placé pour savoir que tout peut arriver en Coupe de France. Frédéric Beauregard n’a pas oublié que les Violets avaient quitté la compétition la saison passée dès les 8es de finale, battus par une équipe de D2, Saintes (24-23). Et il ne veut pas voir l’histoire se répéter.

 

Suite de l'article DNA

 

Crédit Photo : C. Biau