> Sélestat s’incline d’un souffle à Dunkerque (24-23)

Rédigé le 23/03/2013.

 

Comme souvent cette saison, Sélestat a entrevu la victoire face à un membre du Top 5. Mais comme souvent, malheureusement, les  «Il n’y a pas de mots…», soufflait Kevin Beretta, le regard dans le vide. L’ailier gauche violet se demandait encore, quelques secondes après le coup de sifflet final, comment son équipe avait pu laisser filer les deux points de la victoire, au minimum celui du nul, hier dans le Nord.

« On est vraiment dégoûté de perdre ce match, on avait toutes les cartes pour le gagner. »


«C’est rageant, on a plus que frôlé l’exploit»

 

Le Sélestat Alsace Handball était une nouvelle fois tout près de battre une grosse cylindrée (au moins avait-il été récompensé en arrachant le nul contre Montpellier et Chambéry lors de la phase aller).

 

Mais comme Aix-en-Provence une semaine plus tôt, il est venu échouer à une toute petite longueur des Dunkerquois (24-23).

 

Les joueurs de Jean-Luc Le Gall n’ont certes pas réalisé le match parfait, mais leur investissement, particulièrement en défense, méritait assurément beaucoup plus.

 

«C’est rageant, ajoute Kevin Beretta. On a plus que frôlé l’exploit.» Les Violets l’ont en effet touché du doigt. Et ils peuvent légitiment regretter leurs ratés, qui les ont privés d’une performance majuscule.

 

Le début de match avait très vite donné le ton: les Alsaciens étaient dans le coup. Podsiadlo, sur penalty, Pesic et Pintor permettaient au Sélestat Alsace Handball de prendre le premier les devants (2-3, 5e ).

 

Mais le manque d’efficacité côté violet (3 sur 11 au tir à la 11e ) relançait les Nordistes (5-3, 11e ).

 

Suite de l'article DNA

 

Photo MAXPPP