> Grâce à “l’incroyable Huck”

Rédigé le 25/03/2013.

 

Après avoir mené tranquillement à Villeneuve-Loubet, la réserve sélestadienne a failli se faire surprendre en fin de match. Mais grâce à Guillaume Huck, elle a préservé ce match nul.

 

Sélestat II a failli complètement passer à côté d’un gros coup samedi soir à Villeneuve-Loubet.

 

Condamné à la victoire dans son opération maintien, l’avant-dernier azuréen a raté sa première période.

 

Du coup, les Alsaciens menaient de quatre buts à la pause (11-15), avant un retournement de situation dans lequel ils ont frisé la correctionnelle.

 

À cinq secondes de la fin, Sélestat était mené 28-27... Il faut dire que son adversaire s’est métamorphosé pendant la mi-temps.
Grâce à “l’incroyable Huck”

 

L’apathie défensive dont ont largement profité Ludwig (1-4, 7e ), Sery (2-5, 10e ) et Schneider (8-13, 26e ), va laisser place à la “furia” en seconde période.

 

Maziane ferme sa cage avec quatre arrêts successifs et voilà les locaux relancés dans la partie, grâce à des attaques rapides (16-19, 38e ).

 

Sur un côté gauche qui avait donné le tournis aux Azuréens, Sery ne marque plus rien.

 

Le “6-0” est fulgurant et laisse planer le doute dans les têtes des visiteurs (20-19, 44e ).

 

Suite de l'article DNA

 

Photo : Franck Delhomme