> Retrouver les bonnes habitudes contre Toulouse

Rédigé le 13/04/2013.

 

Après trois semaines sans compétition, le SAHB remonte sur le parquet en accueillant Toulouse. Face à une équipe qui leur réussit ces dernières années, les Sélestadiens aimeraient remporter leur première victoire de l’année à domicile.

 

Depuis qu’il est à la tête de Sélestat, soit depuis cinq saisons désormais, Jean-Luc Le Gall n’a jamais perdu une confrontation avec Toulouse. Même lors de sa première année au club où le total des victoires s’est arrêté à trois, il a réussi le doublé face à Toulouse. La tradition a été maintenue l’an dernier pour le retour en D1. Cette saison, la moitié du chemin a été faite en décembre quand Yuriy Petrenko et ses coéquipiers sont venus s’imposer dans la ville rose. Il leur reste donc à remporter la deuxième manche ce soir à la maison pour perpétrer la tradition. Mais le défi reste de taille.

 

Cette statistique n’émeut d’ailleurs pas l’entraîneur alsacien, qui se méfie avec raison d’un adversaire qui n’est qu’à deux longueurs derrière son équipe et sait le bénéfice qu’elle pourrait tirer d’une victoire à Sélestat. « Toulouse n’a perdu contre nous que d’un but à l’aller et comme il lui faut aussi prendre des points, elle ne va certainement pas s’en priver » , note Jean-Luc Le Gall.

 

Perturbée par des problèmes extra-sportifs en début de saison, l’équipe de Jérôme Fernandez a aussi dû faire face à de nombreuses blessures (Puig Asbert, Andjelkovic et désormais Porte). Au point d’engager un joker médical, le Grec Vasilakis qui fera ses débuts avec le Fenix, ce soir sur les bords de l’Ill. « Cette équipe n’a plus rien à voir avec celle que nous avons rencontrée à l’aller, prévient le coach. Mais ce qu’elle a perdu en valeur individuelle, elle l’a comblé par davantage de solidarité. Son jeu paraît mieux en place. Menée 5-1 dans les premières minutes par Tremblay elle est revenue dans le match et a fait preuve d’une grosse solidarité mentale pour arracher le match nul sans faiblir dans le money time. »
 

Garder la dynamique

 

Même diminuée, cette équipe possède encore assez de ressources pour mener la vie dure au SAHB comme le prouvent ses deux derniers déplacements à Nantes et Ivry où elle n’a perdu que par trois et deux buts d’écart.

 

Suite de l'artcile L'Alsace

 

Photo : Denis Werwer