> Défaite à Nantes 33 - 23

Rédigé le 08/05/2013.

 

S’imposer à Nantes relève de l’exploit. C’est pourtant ce à quoi s’attachera le SAHB qui à tout à gagner, ce soir, chez le quatrième du championnat.

 

Arrivés en ordre dispersé en Loire-Atlantique puisqu’une partie de l’équipe ne rejoint qu’aujourd’hui ceux qui ont fait le voyage la veille en raison d’un manque de places à bord de l’avion, les Sélestadiens devront serrer les rangs ce soir sur le parquet du palais de Beaulieu. Sous peine de voler en éclat face à l’une des équipes les plus impressionnantes de la Ligue. Un club qui continue son ascension au point de figurer à la quatrième place du championnat ce qui l’autorise toujours à rêver à une qualification pour la Ligue des Champions, alors qu’il s’apprête à disputer le Final Four de la coupe d’Europe EHF dans une dizaine de jours.

 

« Il faudra beaucoup d’envie »

 

En quelques années, le « H » s’est installé parmi les clubs les plus crédibles de la Ligue grâce à un budget qui lui permet de rivaliser avec les meilleurs. Rien à voir avec Sélestat qui, depuis son unique succès en six confrontations acquis la saison dernière, a mesuré le fossé qui ne cesse de grandir entre les deux clubs. Cette saison, les coéquipiers de Seufyann Sayad, absent ce soir en raison d’une déchirure au mollet, sont venus s’imposer en Alsace (24-29) lors de la première journée de championnat. Un succès confirmé lors d’une demi-finale de la Coupe de la Ligue à sens unique (33-25) en décembre.

Si le SAHB ne rectifie pas le tir lors de cette soirée qui ouvre les hostilités de la 23e journée de la LNH, il risque d’y laisser davantage que des plumes. Même si l’adversaire et l’endroit ne sont pas les mieux adaptés pour cela, il est impératif de réagir. De signer une énorme performance. En se rappelant que les Sélestadiens ont déjà partagé la mise cette saison à Chambéry et n’étaient pas loin d’en faire de même à Dunkerque (défaite 24-23). « Pourquoi n’arriverions-nous pas à faire ce que Créteil a réussi à Montpellier » , s’interroge Jordan François-Marie qui croisera la route avec un autre des trois nominés au titre de meilleur arrière droit de la LNH, le champion du monde, Jorge Maqueda.

« Bien sûr, Nantes est plus fort que nous et c’est logique avec un budget qui est presque trois fois plus élevé que le nôtre. Mais si on se dit ça, on ne gagnerait pas beaucoup de matches. Il faudra beaucoup d’envie, une grosse défense, des gardiens efficaces et de bons choix tactiques. »

 

Suite article L'Alsace