> Penser plus grand

Rédigé le 22/09/2013.

 

La défaite concédée vendredi à Nantes a suscité quelques regrets dans les rangs violets. Mais elle doit inciter les Sélestadiens à croire en leurs possibilités.

 

La seule lecture des chiffres ne dit (souvent) pas tout. Certes, Sélestat n’a jamais mené au score, vendredi à Nantes. Certes, les coéquipiers de Yuriy Petrenko ne sont jamais revenus à moins d’un but en seconde période (22-20, 45e ).

 

Mais il reste tout de même cette regrettable impression d’avoir perdu, pour Jean-Luc Le Gall, « une occasion de prendre des points » face à une équipe nantaise finaliste de la dernière Coupe EHF, faut-il le rappeler.


« Je sais que nous sommes capables de faire beaucoup mieux »

 

Il reste aussi le sentiment que les Violets, avec un brin de réussite, de lucidité et d’application en plus, auraient pu créer leur première sensation de la saison.

 

Suite de l'article DNA

Photo : DNA Franck Delhomme