> Les Minimes du Mentel sont vice-champions de France !

Rédigé le 28/05/2018.

Pour sa 1ère participation aux Championnat de France UNSS Excellence, la Section Sportive du collège Mentel de Sélestat n’avait pour seul objectif que de jauger son niveau par rapport aux autres équipes.

L’objectif est atteint et on peut être plus que satisfait du résultat final : une magnifique médaille d’argent autour de nos cous !

D’emblée, les mentellois sont confrontés à une « tête de série », en l’occurrence l’équipe de l’académie de Toulouse. Avec une défense de fer, les sélestadiens prennent immédiatement les devants. Mais Toulouse refait son retard suite un temps faible des Alsaciens. De +6, l’avance se réduit à +2. Les 2 équipes se rendent coup pour coup, mais malgré un gros coup de chaud, Mentel conserve un minimum d’avance et s’impose 20 à 18 dans ce 1er match.

Pour la seconde rencontre de la journée, les jeunes sélestadiens sont en-dedans. Est-ce dû à l’attente entre les 2 matchs ? Peut-être. Quoiqu’il en soit, c’est bien l’équipe de Cesson-Sévigné qui fait le jeu. Les Lionceaux n’y sont décidément pas. Le manque d’envie est flagrant et fait douter les coachs en la capacité de cette équipe à bien figurer dans ce championnat de France. C’est en toute logique que Cesson remporte la victoire par 16 buts à 13.

Dans la dernière rencontre de la poule C, il fallait à tout prix battre les nordistes de Billy-Montigny. En cas de victoire, Sélestat était 2ème de la poule et pouvait encore rêver du haut de tableau. Mais si défaite il y avait, c’était les places 9 à 16 qui attendaient les Alsaciens… De la pression sur les jeunes épaules bleues marines, donc. Sans offrir un jeu d’une grande qualité offensive, les locaux prennent immédiatement l’avantage, étouffant leurs adversaires par une défense agressive et, contrairement à la veille, énormément d’envie. C’est donc logiquement que Sélestat remportait cette dernière manche 20 à 14.

Le collège Mentel est second de la poule C et va rencontrer le vainqueur de la poule B en ¼ de finale : Dijon.

Dijon est une équipe qui a terminé seconde lors de l’édition précédente de ces championnats de France. Du costaud donc pour des sélestadiens moins expérimentés mais sans doute plus valeureux. Et contre toute attente ce sont bien les jeunes alsaciens qui dominent la rencontre. Arrivant à neutraliser le meneur de jeu bourguignon et déroulant son jeu rapide, Sélestat fait la course en tête. Mais Dijon ne baisse pas les bras et maintient la pression. C’est finalement en gérant les dernières minutes que Mentel va obtenir sa qualification pour la ½ finale. Score finale : 15-14.

Une demi-finale à 8h30 du matin le jour du départ. Autant dire que le réveil était tôt et difficile. Mais le challenge était trop beau pour faire la grimace. Et face aux géants de Pontault-Combault, la tâche s’annonçait extrêmement difficile !

Menés au score tout au long de la demi finale, mais jamais lâchés au score, les jeunes Sélestadiens ont trouvé les ressources mentales nécessaires pour revenir petit à petit et arracher une prolongation à la mort subite.
Ayant moins de pénalités au cours du temps réglementaire, c’est au collège Mentel de démarrer la prolongation avec la balle en main. Et voilà l’avantage de ne pas se faire sanctionner : l’attaque a duré environ 2 minutes. Les Alsaciens n’arrivaient pas à trouver la faille. Mais au final les Pontellois n'ont rien pu faire sur un duel destructeur de Théo Uhlen qui envoie son équipe en finale !
Score final : 18-17.

Pour finir la semaine, ce sont les redoutables savoyards de Chambéry qui se présentent devant nous. Sur le papier, ils sont largement favoris, ayant remporté la majorité de leurs matchs très facilement. Mais les mentellois s’accrochent durant toute la 1ère mi-temps. Malgré un jeu confus et inadapté à la défense chambérienne, les jeunes lions arrivent à trouver des espaces et rester au contact (7-9 à la mi-temps).

En deuxième période, bien qu’essayant d’améliorer leur jeu, cela ne fonctionne pas. Et les rouges du collège Notre Dame de la Ville en profitent pour accélérer et prendre de l’avance. Malgré leur résistance, les alsaciens n’en peuvent plus et déposent les armes devant leur adversaire.

"Tristement heureux de finir sur la deuxième marche du podium", dira le jeune Noa SAVA. Et comme il a raison : malgré la défaite en finale, qui d’attendait à voir les Sélestadiens sur cette marche ? Ils ont renversé des montagnes pour atteindre ce niveau. Les Alpes étaient trop hautes pour eux…

Les coachs tiennent à remercier tous les joueurs de cette équipe qui leur ont fait vivre une magnifique semaine, et pour la génération 2003, 4 fabuleuses années d’entraînement et de victoire !

Les joueurs : Antoine MECKERT, Tom DUBOIN, Nino ZAMOLO, Liam GARGOWITSCH, Thibault FLORIAN, Maël GOERGER, Théo UHLEN, Noa SAVA, Dylan RAMILINJANAHARY, Kenoa WINTER

Les gardiens : Corentin LEGER et Aubin FREY

Jeune coach : Maxence BESQUET

Jeune arbitre : Nicolas ROTH

Coachs : Jessica THIRY, Thierry DEMANGEON, Loïc HEIN, Julien ANTOINE