> Nouvelle victoire pour la réserve

Rédigé le 24/04/2017.

 

La réserve sélestadienne s’est imposée sans trembler à Lure/Villers, pour signer son 16e succès de la saison.

 

Thierry Demangeon se méfiait de ce court déplacement en Haute-Saône. Parce que l’équipe de Lure/Villers, certes mal classée, est toujours difficile à manœuvrer à domicile. Mais surtout parce que ses joueurs restaient sur un revers frustrant contre la réserve du PSG, qui les a privés de la première place et sans doute de la montée en N1. Le coach sélestadien devait aussi de passer de Schneider, Castro Da Silva, N. Gaudin, Stangret et Deghaud.

 

Mais ses inquiétudes se sont vite dissipées après une entame canon (2-7, 7e ). Nyembo commençait son festival (9 buts) et entraînait tout le monde dans son sillage.

 

Lure/Villers reprenait quelque peu ses esprits, mais restait néanmoins distancé (4-8 à la 10e , 6-11 à la 15e ). « On a alors eu un petit creux », souligne le coach violet. Cela se traduisait par un retour au score des locaux (10-12, 19e ). Mais Maucieri et Nyembo relançaient leur équipe, solidement en tête à la pause (15-21).

 

«Sérieux et investis »

 

La rencontre basculait définitivement au début du deuxième acte. Kriszt, déchaîné, n’encaissait que trois buts entre la 31e et la 40e , et devant, Fritsch et sa bande alimentaient la marque pour s’octroyer dix longueurs d’avance à la 37e (17-27).

 

Il n’y avait plus de suspense, tout le monde, côté violet, pouvait participer à ce seizième succès, y compris les jeunes Panghoud et Echinard-Linden, qui ont effectué samedi leurs premiers pas en Nationale 2.

 

Sélestat II s’est relancé après sa défaite contre Paris. « Les joueurs ont été sérieux et investis », apprécie Thierry Demangeon. La réserve violette reste en embuscade, un point derrière le PSG. « On veut rester collé, on verra bien. »

 

Cela paraît improbable de voir les Parisiens lâcher des points lors des trois derniers matches, mais il s’agit de ne pas avoir de regrets. Et puis, les Sélestadiens travaillent pour l’avenir. « La saison n’est pas finie, on continue de travailler car notre premier objectif est de former des joueurs pour le haut niveau. »

 

Article DNA

Photo archives T Babinot