> Sélestat assure l’essentiel à Folschviller

Rédigé le 22/12/2013.

 

Folschviller - Sélestat 32-36. Gymnase Marcel Martin à Folschviller. 400 spectateurs environ. Mi-temps : 19-18. Arbitres : MM. Mili et Semin.

Folschviller : Gardiens : G. Berceville (de la 1re à la 30e , 5 arrêts) et Hotton (de la 31e à la 60e , 6 arrêts). Les marqueurs : F. Haddad 1, Mathieu, Mattioni 3, Mohammedi, Perignon 6, Pfister 5, B. Thiebaut (cap.) 7, C. Thiebaut 1, J. Berceville 5, Glaoui 1, Scheidt 3 pen. Entraîneur : Archer.

Sélestat : 36 buts pour 54 tirs dont 3/3 pen. 13 balles perdues. Gardiens : Ivezic (de la 31e à la 60e , 12 arrêts dont 1 pen.) et Fulop (de la 1re à 30e , 6 arrêts dont 1 pen.). Les marqueurs : Ivezic 0/1, Jung 2/2, Huck 4/5 Petrenko (cap.) 4/8, Pesic 6/7 dont 3/3 pen., Beretta 0/2 dont 0/1 pen., Beauregard 6/6, Freppel 3/4, Pintor 3/4, Rechal 0/1, François-Marie 3/5, Eymann 5/9. Entraîneur : Le Gall.

Sur le papier, l’entrée en lice de Sélestat en Coupe de France semblait être une formalité contre un club de Nationale 2, même si Folschviller est un solide leader dans sa poule puisqu’il ne compte qu’une défaite au bout de dix journées. L’écart de trois divisions avec Folschviller paraissait trop grand pour laisser place à une énorme surprise. Pourtant, le piège était bien réel dans la petite salle mosellane qui avait déjà été le théâtre de deux énormes surprises dans les tours précédents lorsque Nancy (Pro D2) puis Semur (Nationale 1) y ont été éliminés aux tirs au but. Folschviller a du cœur et l’a encore démontré hier soir en donnant beaucoup de fil à retordre au 10e de la Ligue Nationale.

Le SAHB était mené à la mi-temps

Car, durant toute la première période, ce sont bien les coéquipiers de l’exemplaire capitaine Benoît Thiebaut, meilleur marqueur de son équipe avec 7 buts, qui ont fait la course en tête au point de rentrer aux vestiaires avec une longueur d’avance (19-18). Extrêmement motivés par l’enjeu, les Lorrains ont joué leur carte à fond, se permettant de semer le doute dans les esprits des Sélestadiens, privés hier soir de Podsiadlo et Salami. Avec deux buts d’avance vers la 10e minute (5-3), ils ne pouvaient pas mieux débuter. Sélestat n’a pu égaliser qu’aux alentours de la 20e minute (13-13). Mais le Petit Poucet avait du répondant et a mis un point d’honneur à rentrer aux vestiaires en étant devant au score (19-18).

Les Alsaciens ont cependant rapidement remis les pendules à l’heure en passant un 3-0 à l’entame de la seconde période (19-21, 35e ). Sous la houlette d’un Beauregard décisif (6 sur 6), les Violets ont su gérer la seconde partie de la rencontre en conservant toujours deux ou trois buts d’avance pour en compter cinq (28-33) à la 54e minute. Le suspense n’avait alors plus cours même si les Folschvillerois n’ont jamais baissé les bras en ne s’inclinant que de quatre buts au coup de sifflet final.

Source L'Alsace