> Le match après l’exploit

Rédigé le 21/02/2014.

 

Une semaine après son exploit face au PSG, Sélestat renoue avec le championnat, face au Pays d’Aix. Le nul contre Paris ne lui garantit pas une victoire. Sauf à rééditer une performance du même acabit.

 

L’émotion restera, pour toujours. Mais parce que le championnat ne s’est pas arrêté à cette sublime soirée contre le PSG, il faut désormais ranger cet exploit dans la boîte à (jolis) souvenirs et continuer à regarder devant soi.

 

Les Sélestadiens en sont les premiers conscients. « Si on veut obtenir quelque chose à Aix-en-Provence, il faut oublier Paris », souffle ainsi Frédéric Beauregard. Car avoir tenu tête à Hansen et consorts ne garantit en rien aux Violets un succès, ce soir au Val de l’Arc.


« L’euphorie est retombée, mais on a engrangé de la confiance »

 

C’est tout le charme de la compétition. Chaque journée comporte sa vérité, son lot de surprises. « Aix-en-Provence, c’est un autre match, répète l’arrière gauche martiniquais. Il faut même se dire qu’il sera encore plus compliqué. Contre le Paris Saint-Germain, on n’avait pas la même pression. »

 

Ce soir, dans la cité de Cézanne, Sélestat replonge dans “son” championnat, celui où l’exigence de résultat est plus importante, à plus forte raison quand l’adversaire fraie dans les mêmes eaux (les Aixois comptent également onze points).


« Paris, un match référence en terme d’envie »

 

Contre Paris, un résultat positif était secrètement espéré, tout juste susurré du bout des lèvres. À l’aube de cette 16e journée, la tonalité a changé.

 

Suite de l'article DNA

 

Photo DNA archives F. Delhomme