> Cette fois, il sera là

Rédigé le 11/03/2014.

 

Huit ans après, Thierry Omeyer va rejouer contre Sélestat, son club formateur. Avec émotion, forcément, même si sa période violette remonte à loin désormais.

 

Les retrouvailles n’auront évidemment pas la même saveur. Le match ayant lieu à Montpellier, la famille et les amis (en tout cas ceux basés en Alsace) de “Titi” ne seront pas présents, ce qui aurait été le cas lors du match aller au Rhenus.

 

On s’en souvient, le gardien alsacien s’était blessé mi-octobre, une semaine avant la rencontre face à son club formateur. Une blessure qui allait l’éloigner des terrains pendant trois mois – « Une éternité pour moi ! ».

 

« Toujours spécial de jouer contre son ancien club »


N’allez pas croire pour autant que cette 18e journée laisse Thierry Omeyer totalement insensible. « C’est toujours un plaisir de retrouver le club où j’ai débuté en D1. Cela me fait me remémorer beaucoup de souvenirs… »

 

Voilà maintenant quatorze ans que le Cernéen a quitté l’Alsace, se forgeant le palmarès que l’on sait avec Montpellier, Kiel et l’équipe de France. « Du temps a passé… », sourit-il.

 

Il y a plus de treize ans – le 9 décembre 2000 pour être précis –, Thierry Omeyer (37 ans) affrontait pour la première fois Sélestat. « C’est toujours spécial de jouer contre son ancien club, ça fait toujours quelque chose », rappelle-t-il.

 

Suite de l'article DNA

 

Photo DNA : FD