> Après Sélestat – Tremblay (24-24)

Rédigé le 24/03/2014.

 

L’horizon sélestadien ne s’est pas pleinement dégagé samedi contre Tremblay. Les Violets pouvaient faire le break avec la zone rouge en cas de succès. Ils ont certes gagné un peu de terrain sur leurs concurrents, mais pas autant qu’espéré.

 

Chaque match nul amène les mêmes lots de sentiments partagés. « Nous étions tous conscients de l’importance de ce match et l’objectif était clairement de le gagner, rappelle Arnaud Freppel. Sur ce point-là, nous sommes forcément un peu déçus. »
 

« Cela aurait été plus facile de craquer »

 

Mais l’ailier droit sélestadien repense aussitôt au scénario d’une rencontre qui aurait pu plonger son équipe dans un abîme de doutes. « On a vu la défaite de près. Tremblay a eu le ballon de la victoire (mais le dernier tir de Benjamin Bataille a trouvé le poteau). Ce n’est pas si mal. »

 

Suite de l'article DNA

 

Photo DNA - FD