> Ça commence à prendre forme

Rédigé le 17/10/2014.

 

En s’imposant à Nîmes mercredi, Sélestat a chassé ses doutes, sortant également de la zone rouge. L’ailier droit Samuel Clementia, comme ses coéquipiers, veut croire que le meilleur est à venir, que la saison des Violets est enfin lancée.

 

« Il y en avait ras-le-bol des défaites ! », sourit Samuel Clementia. Gagner devenait en effet (très) urgent pour Sélestat. Et l’ailier droit a apprécié le succès des siens à Nîmes.

 

« Cette victoire fait beaucoup de bien, lance ainsi Samuel Clementia. C’est bon pour la confiance, pour celle de chacun, pour celle de l’équipe. »

 

« Ça commence à prendre forme, on se connaît mieux, on joue mieux ensemble »

 

Ce succès, les Violets en avaient bigrement besoin, pour réaliser une intéressante opération sur le plan comptable, pour aussi valider les progrès entrevus contre Chambéry une semaine plus tôt. « Le réveil avait déjà eu lieu face à “Chambé”. À Nîmes, on a juste confirmé », souffle l’ailier droit.

 

Le collectif sélestadien, largement remanié durant l’intersaison faut-il le rappeler, aura encore besoin d’un peu de temps pour exprimer pleinement son potentiel. Mais il vient de prouver, en s’imposant à Nîmes, là où d’autres candidats au maintien tomberont sûrement, qu’il était déjà capable de prendre des points.

 

Un match référence

 

Comment expliquer, en l’espace de quinze jours, un tel changement entre l’insipide prestation contre Cesson et celle, très emballante, mercredi à Nîmes ? « On est encore plus sérieux, encore plus précis à l’entraînement. Ça commence à prendre forme, on se connaît mieux, on joue mieux ensemble », avance Samuel Clementia.

 

Suite de l'article DNA

 

Photo Strasbourg Photo