> Sélestat a fait trembler le champion

Rédigé le 23/10/2014.

 

Jamais largués, toujours dans le coup, pas vraiment aidés par l’arbitrage, les Sélestadiens ont pourtant tenu tête à Dunkerque. Car les champions de France ont dû attendre la dernière minute pour être définitivement rassurés (24-27).

 

Ah, si Sélestat avait été aussi inspiré aux penalties que Baptiste Butto. Appelé six fois à s’avancer sur la ligne des sept mètres, l’ancien pensionnaire du centre de formation local n’a jamais tremblé au moment d’envoyer son tir au fond des filets de son ancienne équipe. Contrairement aux Violets qui ont été beaucoup moins brillants dans cet exercice particulier. Ils se sont pourtant vus proposer le même nombre de penalty, mais ils n’en ont converti que quatre, Annotel, sorti du banc, remportant tour à tour son duel avec Gudjonsson et Clémentia.

 

Deux des trois buts d’écart au décompte final se trouvent dans cette statistique. L’autre est caché dans ces multiples petits détails à droite et à gauche tout au long du match qui ont fini par faire pencher la balance dans le mauvais sens. Dans celui d’une équipe rodée à être guettée dans toutes les salles de l’Hexagone en raison de son statut et ballottée chaque week-end sur les parquets de la Ligue des champions.

 

Pour lire la suite de l'article L'Alsace, abonnez vous en cliquant ICI

 

Photo : Hervé Cornu