> Sélestat II battu mais pas abattu

Rédigé le 02/02/2015.

 

La réserve sélestadienne n’avait pas les moyens d’inquiéter Nanterre, mais elle s’est malgré tout bien battue hier après-midi et ne s’incline finalement que de cinq buts (27-32).

 

Sélestat et Nanterre, à égalité au classement avant la rencontre, se sont affrontés hier après-midi avec d’un côté une équipe locale composée de jeunes joueurs et privée de Lenne et Seri, et de l’autre une équipe visiteuse aguerrie, très forte physiquement avec des éléments ayant évolué au plus haut niveau.

Le début de la partie n’allait pas démentir cette différence et allait prouver la supériorité des banlieusards parisiens (2-6 à la 10e ). Les Sélestadiens, en manque de gabarits, butaient sur une défense hermétique aidée par un Jourdan qui fermait son but (dix arrêts en première mi-temps). Les Violets multipliaient les pertes de balle, mais ils profitaient d’une exclusion visiteuse pour recoller quelque peu au score (5-8 à la 15e ). Un feu de paille, puisque Nanterre reprenait sa marche en avant en montant les ballons rapidement et en faisant mouche à chaque fois, le peu de repli défensif des joueurs locaux laissant Meyer livré à lui-même. À la pause, l’écart était conséquent avec une différence de 7 buts (9-16), ce qui laissait entrevoir une deuxième période très difficile pour la réserve sélestadienne. La seconde mi-temps commence mal pour les Bas-Rhinois : Nanterre marque régulièrement par Sossou et Lacritik, ce qui laisse augurer un écart important en fin de partie. Mais c’était sans compter sur le sursaut d’orgueil des joueurs sélestadiens emmenés par leur gardien Leguay (14 arrêts en seconde mi-temps), ainsi que Stangret, le capitaine, Abbey, transformé en arrière, et Trindade, le pivot très bien servi par ses coéquipiers. L’écart passa ainsi de -8 à -3 à la 51e (23-26). Suite à des exclusions locales, les visiteurs remirent toutefois les choses en place et reprirent leur marche en avant (24-30 à la 55e ). Un dernier rush dans les ultimes minutes des jeunes pousses sélestadiennes leur permit de mourir à cinq unités de leurs adversaires (27-32 à la 60e ) et de sortir du terrain la tête haute.

Sélestat II – Nanterre 27-32. Mi-temps : 9-16. Arbitres : MM. Vasser et Markovic.

Sélestat : Meyer (1re à 30e , 8 arrêts) et Leguay (31e à 60e , 14 arrêts) dans les buts. Huck 1, Wagentrutz 1, Idoux 0, Abbey 5, Weiss 3, Stangret 9 (dont 5 pen) Trindade 6, Nyembo 2.

Nanterre : Jourdan (1re à 57e, 15 arrêts) et Laurent (57e à 60e, 0 arrêt) dans les buts. Garzoli 3, Dubo 0, Lewis 0, Cayel 5, Leze 0, Versol 0, Lacritik 9, Bouabderrazaki 1, Pennarun 0, Sossou 14 (dont 1 pen).

Source L'Alsace