> SÉLESTAT - SAINT-RAPHAËL ce soir à 20 h

Rédigé le 04/03/2015.

 

Sélestat est-il maudit ? On pourrait le croire. En tout cas, rarement une équipe a collectionné autant de pépins que le SAHB depuis un mois. Déjà privée d’une ligne arrière complète (Vujic-Gudjonsson-Ghita), l’équipe bas-rhinoise est désormais orpheline de Frédéric Beauregard, qui s’est rajouté à la longue liste des blessés. Et même si Rudy Seri et Florent Joli sont à nouveau aptes, l’absence de son capitaine handicape encore un peu plus le SAHB à l’heure d’affronter Saint-Raphaël ce soir (20 h). Car c’est encore un arrière qui met les pouces. Et, comme un pied de nez du destin, c’est encore le premier doigt de la main qui est touché (lire ci-contre). « Du jamais vu » , hallucine le malheureux, qui souffre d’une luxation ouverte du pouce qui le laisse sur le flanc au moins jusqu’à la mi-avril. C’est à cette période, alors qu’il ne restera plus que six matches à jouer, que Christian Gaudin espère disposer enfin d’un effectif au complet pour tenter d’éviter la relégation. « On a des absences de marque, mais on va les occulter pour chercher un exploit , annonce le nouveau coach des Violets. Dans mon passé de joueur et d’entraîneur, il m’est déjà arrivé de gagner des matches qui paraissaient inabordables. Tant qu’on a une chance, il faut jouer sa carte à fond. Ne rien galvauder. »

 

Sept ans sans succès

 

Ce soir, il affrontera pour la première fois ce club qui porte encore sa patte et où évolue l’un de ses fils, Thomas, condamné à compliquer encore davantage la mission que les dirigeants sélestadiens ont confié à son père. « Mon aventure avec le SRVHB est finie, maintenant je défends les couleurs du SAHB. Ce qui me tient à cœur, c’est d’arriver à mettre un terme à la série de défaites de Sélestat face à cet adversaire. Car je ne me souviens pas d’avoir perdu à Sélestat. »

 

Si les statistiques sont particulièrement défavorables aux Alsaciens, qui ont laissé filer les neuf dernières confrontations directes, il existe quand même un succès sélestadien que leur nouveau manager a dû effacer de sa mémoire. Une victoire d’un but (28-27) en septembre 2007 face au promu raphaëlois d’alors. Un résultat pour lequel Olivier Jung, unique rescapé du groupe bas-rhinois, signerait immédiatement. Et tous ses supporters avec.

 

SÉLESTAT - SAINT-RAPHAËL ce soir à 20 h au Centre Sportif Intercommunal. Arbitres : MM. Bourgois et Moreno. 17e journée de la LNH. Sélestat : 1. Kappelin et 69. Fulop dans les buts. 2. Lenne, 3. Jung, 4, Seri, 6. Pesic, 7. Beretta, 11. Abbey, 20. François-Marie, 21. Joli, 22. Fleurival, 23. Vujovic, 27. Clémentia. Entr. : C. Gaudin. Saint-Raphaël : 1. Djukanovic et 12. Demaille dans les buts. 5. Atlason (cap.), 7. Tomas, 10. Abily, 13. Boschi, 14. Lynggaard, 19. Jurka, 20. Caucheteux, 22. Garain, 32. Di Panda, 34. Olsen, 75. Gaudin, 88. Hmam. Entr. : J. Da Silva.

 

Article L'Alsace : CW

Photo : C. Carlo