> Centre de Formation : en pleine reconstruction

Rédigé le 18/09/2015.

 

Descendue d’un étage en raison de la relégation de l’équipe pro, la réserve du SAHB a perdu pratiquement tous ses joueurs et se retrouve dans l’obligation de repartir avec un effectif renouvelé et rajeuni à la découverte de la Nationale 2.

 

Le SAHB peut s’enorgueillir de posséder un centre de formation où s’épanouissent des talents dont beaucoup ont pu éclore au plus haut niveau. Il a même construit sa réputation sur ce tremplin qu’il offrait aux pépites de la région et de l’interrégion de trouver dans l’équipe réserve de Sélestat un marchepied vers des sphères plus élevées.

 

Pendant trois ans, le centre de formation de Sélestat a été l’un des rares à offrir à ses pensionnaires une possibilité de s’épanouir au troisième niveau national derrière la LNH et la Pro D2, c’est-à-dire la Nationale 1. Les jeunes Violets de Thierry Demangeon y ont d’ailleurs obtenu leur maintien à l’issue du précédent exercice. Sauf que leur sort n’était pas entièrement dans leur main. Car s’ils ont rempli leur contrat en évitant l’une des places relégables, les jeunes Sélestadiens dépendaient en réalité du sort de l’équipe professionnelle. Sa relégation en Pro D2 les a, de fait, poussés vers la division inférieure en vertu d’un règlement qui stipule qu’il faut deux divisions d’écart entre une équipe pro et sa réserve. Cette descente a eu pour conséquence la dislocation du groupe. « Le renouvellement des générations fait que ce genre d’équipe est souvent bouleversé , souligne Thierry Demangeon. Mais si nous nous étions maintenus, nous aurions pu garder une ossature en conservant 2 ou 3 éléments. » Cette fois, l’entraîneur va repartir avec un groupe renouvelé à 90 % seuls Nicolas Schneider, Édouard Kempf et Virgile Wagentrutz restant présents. Gabriel Nyembo et surtout Thibaud Valentin, accaparés par l’équipe fanion depuis la reprise, il est fort probable que ces deux-là ne rejouent qu’épisodiquement avec la « deux ». « Il va falloir rapidement changer nos habitudes et être plus dur défensivement si nous voulons éviter de prendre des claques lors des premiers matches , souffle le coach, qui sait le talent de ces jeunes élèves. Le groupe est encore un peu tendre mais il est bosseur et surtout perfectible. Ces garçons sont là pour prendre du métier. » La première étape les conduit demain à Saint-Brice

 

Mulhouse - SAHB I sa. 18.00

Saint-Brice - SAHB II sa. 19.00

SAHB III - Vendenheim auj. 21.00

SAHB IV - Eckbolsheim auj. 21.00

U 18 - Nancy sa. 18.00

U 18 II - Soultz-Bollwiller sa. 18.00

U 15 I - Mulhouse sa. 16.00

U 13 I - Hochfelden sa. 16.00