> Pas d’exploit pour Sélestat

Rédigé le 07/02/2016.

 

Bien mal tombés au tirage, les Sélestadiens n’ont rien pu faire contre des Montpelliérains certes moins redoutables qu’au temps où les Alsaciens évoluaient en D1, mais qui comptent toujours parmi les meilleures équipes françaises (27-20).

 

Pour bousculer cette formation montpelliéraine, réussir l’exploit, il aurait fallu une tout autre entame de match. Trop respectueux, Sélestat a trop regardé jouer son adversaire en début de rencontre et a trop vite perdu pied dans cette rencontre. Rédhibitoire… « C’est dommage d’avoir fait cette entame. Pourtant il n’y avait pas de pression particulière, regrette le coach Christian Gaudin. Le groupe est jeune, il faut que l’on gagne un peu plus en maturité pour aborder cette deuxième phase de championnat, importante pour nous. Il nous faut de la discipline et de la précision pour pouvoir accrocher ces équipes comme Montpellier. »

 

Les Alsaciens, 4es de Pro D2 et toujours en course pour une accession dans l’élite, se sont pointés à Bougnol avec la volonté de bousculer leur hôte d’un soir.

 

Une envie vite éteinte par la détermination d’un Montpellier conquérant, appliqué dès les premiers instants de la partie. Petit à petit, l’écart enfle (6-2) puis décolle littéralement lorsque Vid Kavticnik et Diego Simonet accélèrent (10-3). En première période, l’équipe de Patrice Canayer se montre particulièrement efficace avec seulement trois tirs manqués, soit plus de 83 % de réussite ! « On n’est pas rentrés dans le match, on ne les a pas inquiétés. Face à Montpellier, c’est difficile de revenir. » Et Florent joli (ailier droit de Sélestat) sait de quoi il parle, lui qui fut formé et joua dans l’Hérault.

 

Suite de l'article L'Alsace

 

Photo F WURRY