> « À Sélestat, c’est notre public, mais ici, c’est chaud aussi »

Rédigé le 09/02/2012.

 

Certes, une partie du Rhenus viendra aussi admirer les internationaux de Chambéry, Xavier Barachet en tête. Mais le premier match de Sélestat dans la capitale alsacienne, contre Montpellier en octobre, a montré que les Violets avaient su, en tenant tête à l’ogre héraultais, gagner le soutien du public strasbourgeois.

 

« La plus grosse surprise contre Montpellier, c’est que les gens n’étaient pas seulement venus voir les stars, ils nous ont aussi poussés, explique Olivier Jung. Entre 2 200 (au CSI, ndlr) et 5 500 spectateurs, on sent la différence. À Sélestat, c’est notre public, mais ici, c’est chaud aussi. »

 

Le capitaine sélestadien compte en profiter pour mener ses troupes vers un succès référence. « Jouer au Rhenus, c’est 100% de plaisir, mais on veut gagner pour faire la fête ensuite. Il nous manque une grosse “perf”, il faut qu’on se fasse un nom dans cette division. »

 

Suite de l'article DNA