> N2 : La jeunesse sélestadienne n’a pas fait le poids.

Rédigé le 14/03/2016.

 

Plobsheim avec autorité

 

Comme lors du match aller, Plobsheim a imposé sa loi dans le derby bas-rhinois de N2. La jeunesse sélestadienne n’a pas fait le poids.

 

« Horrible… » Thierry Demangeon, l’entraîneur de la réserve sélestadienne, n’avait pas besoin de beaucoup de mots pour qualifier la prestation de son équipe, pourtant séduisante et victorieuse une semaine plus tôt à Franconville, alors qu’elle était réduite à huit éléments.

 

« C’est souvent, cette saison, que l’on n’est pas bon après avoir été performant au match précédent. » Cette mauvaise habitude s’est répétée lors du derby contre Plobsheim.

 

Le POC s’est très vite senti comme chez lui au CSI pour mener de sept buts à la 15e (3-10). Le temps mort local allait provoquer un sursaut (7-10, 19e ), avant une nouvelle accélération plobsheimoise (9-16 à la pause). « On a manqué d’impact défensivement », déplore Thierry Demangeon.

 

Le POC, au contraire, s’est montré constant, des deux côtés du terrain. Et l’entame du deuxième acte ressemblait beaucoup à celle du premier (12-20, 37e ).

 

Plobsheim revient tout près de la 3e place

 

Il n’y avait que Édouard Kempf, intenable sur son aile droite (14 buts au total), pour maintenir un semblant d’espoir dans les rangs violets. C’est d’ailleurs lui qui concluait un 3-0 ramenant Sélestat II à trois longueurs (20-23, 45e ).

 

Mais il en aurait fallu beaucoup plus pour perturber la mécanique orange. Loyau relançait les siens, Plobsheim reprenait ses aises, définitivement (22-30 à la 52e , 26-33 au final).

 

Pour les Sélestadiens, cette défaite n’est pas spécialement inquiétante au classement (six points d’avance sur le 10e , Issy). Mais il va falloir arriver à trouver de la régularité.

 

Du côté du POC, les sourires étaient évidemment de rigueur après ce 10e succès. « On a imposé notre rythme dès le début, apprécie Clément Loyau. On a réalisé un bon match, maîtrisé de bout en bout. Collectivement, c’était bien. »

 

Après la sortie de route contre Metz, Plobsheim a su réagir en allant s’imposer à Issy puis Sélestat. « On s’est un peu dit les choses, confie l’arrière droit, en réussite hier (8 buts). Il fallait montrer autre chose. »

 

La remise en question semble porter ses fruits et les joueurs de Guy Adler (4es ) sont revenus à hauteur de Metz (3e ). Mais Clément Loyau ne veut pas se soucier du classement. « Il faut continuer comme ça sans calculer. On doit juste vouloir gagner tous les matches qui restent à jouer et se faire plaisir. »

 

Et tout le monde fera les comptes à la fin.

 

Article et Photo DNA

 

-------------------------------------------------------------------------

 

Le SAHB toujours à la traîne

 

Rapidement distancés hier, les jeunes Sélestadiens ont passé leur temps à courir derrière Plobsheim qui n’a pas eu trop de peine à remporter, comme à l’aller, le derby bas-rhinois (26-33).

 

Comme à l’aller, le derby bas-rhinois a tourné à l’avantage de Plobsheim (26-33). Mais cette fois-ci, les jeunes Sélestadiens n’ont même pas pu inquiéter leurs rivaux dans la mesure où ils ont pris ce match par le mauvais bout, grillant du coup la possibilité de semer le doute dans les esprits adverses.

 

En se montrant particulièrement maladroits dès leurs premières offensives, les Violets se sont immédiatement mis en situation délicate puisqu’ils encaissaient d’abord un 3-0 puis quelques minutes plus tard un 4-0 qui les reléguait à sept longueurs dès le premier quart d’heure (3-10). « D’entrée de jeu, on n’est pas dedans, on prend l’eau en défense et l’état d’esprit n’est pas là » , regrettait l’entraîneur de la jeune classe biberon du SAHB, Thierry Demangeon.

 

Ses jeunes élèves en ont été quitte à courir après le score durant le reste de la rencontre. Par deux fois, ils n’étaient pas loin de revenir dans le match en se plaçant à trois longueurs de Plobsheim. La première fois en première période (8-11, 22e ). Mais le retour de bâton a été rude, comme l’expérimentée et rugueuse défense visiteuse et certains coups de sifflets des arbitres, puisqu’à la pause Plobsheim avait à nouveau creusé l’écart (9-16).

 

Il culminera à +8 (11-19, 36e ) avant un excellent passage des jeunes Sélestadiens qui oblige le coach du POC, Guy Adler, à poser un temps mort (20-23) à la 45e minute. Un arrêt de jeu à bon escient qui refait basculer le match dans le sens de Plobsheim qui ne sera plus inquiété, malgré le virevoltant Édouard Kempf auteur de 14 des 26 buts sélestadiens.

 

 

SAHB II - Plobsheim 26-33. Mi-temps : 9-16. Arbitres : MM. Gangloff et Gutbub.

Sélestat II : Kieffer et Kryszt au but ; E. Kempf 14, N. Gaudin 3, T. Kempf 2, Castro Da Silva 2, Wagentrutz 2, Nyembo 2, Herrgott 1, Deghaud, Fritsch, Maucieri. Entraîneur : Thierry Demangeon.

Plobsheim : Gasser et Garcia au but ; Loyau 8, Krieger 5, Przybyla 4, Haas 4, Florczak 3, Griesmar 3, Schull 2, Sublon 2, Hadjeba 1, Sy 1. Entraîneur : Guy Adler.

 

Article L'Alsace