> Avec les honneurs ...

Rédigé le 10/02/2012.

 

Dans un Rhenus une nouvelle fois à guichets fermés, Sélestat a logiquement plié hier face à un Chambéry retrouvé (27-32). Les Violets ne doivent pas nourrir de regrets, la marche était trop haute.

 

Les Sélestadiens en avaient rêvé tellement forts. De cet exploit retentissant dans l’écrin strasbourgeois, devant 5500 spectateurs et même toute la France du hand, puisque la rencontre était retransmise par les caméras de Canal+ Sport. Le rêve aura duré un peu plus de trente minutes. Le temps que Chambéry rappelle qu’il n’est pas deuxième du championnat par hasard.

 

«On a pris la vague»

 

Comme face à Montpellier en octobre, dans un Rhenus déjà à guichets fermés, Sélestat a tenu tête à l’un des ténors de la LNH. Mais aura aussi perdu pied quand Chambéry a accéléré le rythme en début de seconde période.

 

Les trente premières minutes avaient fait naître les espoirs les plus fous. Notamment celui de faire enfin chuter une équipe du Top 5.Beauregard se jouait ainsi de Dumoulin, le gardien de l’équipe de France, pour placer son équipe en tête (4-3, 4 e). Barachet et consorts avaient du mal à percer le coffre-fort alsacien. Et Beretta donnait même deux longueurs d’avance à Sélestat (8-6, 12 e).

 

Suite de l'article DNA