> Dans la cage aux lions

Rédigé le 17/05/2016.

L’adversaire des Sélestadiens en demi-finales des play-offs, Massy, est celui qui avait leur sort entre ses mains sans parvenir à inscrire un but dans les cinq dernières minutes contre Saran. Des lions imprévisibles qu’il faudra dompter.

La saison des lions a commencé à Sélestat le 4 septembre. Elle pourrait se terminer au même endroit dimanche prochain, si la logique est respectée. Car cette demi-finale entre le deuxième de la saison régulière (à égalité de points avec le champion Saran) et le cinquième penche en faveur des Alsaciens. Les stats parlent pour eux dans la mesure où ils ont remporté la mise lors de leurs deux confrontations. Avec cinq points d’écart (25-20) au match aller, puis avec deux unités (18-20) au retour dans un match contrôlé de bout en bout par les Violets qui avaient étouffé les banlieusards parisiens dans une entame de match parfaite (1-9, 18e ).

 

Julien Meyer y avait fourni l’une de ses prestations les plus abouties de la saison en étant quasiment hermétique face aux arrières locaux (Herbulot à 1 sur 11 et Sarr à 0/5). Mercredi prochain dans l’Essonne, le gardien de l’équipe de France junior ne devrait pas être présent. Il passe une IRM cette semaine pour connaître l’évolution de sa fracture de fatigue contractée au métatarse du pied droit.

 

Jérémy Sargenton, qui a bien fait le travail durant son absence, devra veiller au grain pour ne pas rendre euphorique une équipe locale branchée sur courant alternatif, à l’image d’une saison à deux vitesses. Un cycle aller qu’elle a bouclé à la 11e place (5 victoires, 2 nuls et 6 défaites). Puis un cycle retour qui, après la défaite contre Sélestat, est resté presque immaculé avec un bilan de 9 victoires, un nul et seulement deux défaites contre Istres et à Angers.

 

Suite article L'Alsace

 

Photo A.KIEFFER