> Sélestat domine Massy (26-17) et se qualifie pour la finale

Rédigé le 23/05/2016.

Sargenton sur un nuage

 

Porté par un immense Jérémie Sargenton (26 arrêts !), Sélestat a renversé Massy hier. Les Violets sont à deux heures d’un retour en D1. Mais il faudra passer l’obstacle dijonnais en finale.

Il est sans doute celui, parmi les Violets, qui attend les vacances avec la plus grande impatience.

 

Ses adducteurs le font souffrir depuis de longues semaines, ils l’avaient même contraint à quitter le terrain dès la 13e minute lors de la première manche, mercredi à Massy (23-18), alors qu’il était parti pour un show (9 arrêts).

 

« J’avais une énorme défense devant moi »

 

Mais les vacances attendront et ses douleurs lui vaudront encore quelques grimaces durant les deux heures de la finale contre Dijon. Jérémie Sargenton va faire abstraction de tout ça, avec un seul objectif en tête : aider Sélestat à retrouver la D1.

 

« Le plus dur commence, la dernière marche est toujours la plus dure parce que l’enjeu sera encore plus important, la pression plus forte », rappelait-il hier, sourire aux lèvres, après le succès des siens.

 

Bien sûr, la victoire – comme la défaite – est toujours collective. Bien sûr, tout le monde a participé à cette belle remontée après la déconvenue de l’aller. Mais le gardien alsacien a été, n’ayons pas peur des mots, tout simplement phénoménal.

 

Après seulement huit minutes, il avait ainsi déjà détourné six tirs massicois, dont deux penalties. Le public du CSI scandait son prénom et Jérémie Sargenton le lui rendait bien (15 arrêts en première période).

 

« À titre collectif, avec dix buts d’avance à la pause (17-7, ndlr) , on était largement dans le tableau de marche. À titre personnel, il fallait au moins ça pour creuser l’écart rapidement », analyse le joueur de 29 ans.

 

Comme tous ses coéquipiers, l’ancien de Pontault-Combault a pu trembler – un peu – en seconde période. « Quand Massy revient, je suis un peu moins en “chaleur”, je prends quelques buts bêtes. »

 

Suite de l'article DNA

 

Photo T BABINOT