> Sélestat s’incline à Créteil (28-26)

Rédigé le 20/02/2012.

 

Sélestat n’est pas passé loin d’une troisième victoire à l’extérieur cette saison. Mais en alternant le bon et le moins bon, les joueurs de Jean-Luc Le Gall ont dû baisser pavillon face à Créteil (28-26).

 

Ce déplacement à Créteil laissera forcément une pointe d’amertume aux Sélestadiens. « Il y avait moyen de faire quelque chose ici, ramener au moins un point », soupire Arnaud Freppel. Dire que la dernière victoire alsacienne à Créteil remonte à mai 1999, sur le score suranné de 13-14 !

 

« Nous sommes un peu passés à côté de notre première période »

 

Repassés en tête à un quart d’heure de la fin (21-22, 44 e), encore à hauteur à l’entame des dix dernières minutes (23-23), les joueurs de Jean-Luc Le Gall ont quelque peu calé dans le money time. « Créteil a mieux géré les ballons à ce moment-là du match », analyse lucidement l’ailier droit violet.

 

C’est un euphémisme de dire que les Alsaciens ont joué aux montagnes russes face aux Cristoliens. Dans le sillage d’un Beauregard en réussite, Sélestat entame bien la rencontre (4-5, 6 e). Mais la belle mécanique montre ses premiers signes de dérèglement au quart d’heure de jeu. Les approximations se multiplient, les tirs et les passes se font moins précis. Et Créteil en profite pour s’échapper (10-8 à la 15 e puis 16-10 à la 25 e).

 

Suite de l'article DNA