> Billière – Sélestat, ce soir (20h30)

Rédigé le 20/12/2017.

Un élan à conserver !

Le cycle aller du championnat se conclut dans le Béarn à Billère ce soir (20h30) pour les Sélestadiens, avec la volonté de conclure l’année en beauté.

Les voila donc au pied de la montagne. Celle de la chaîne des Pyrénées qui se détache au loin dans les faubourgs de Pau, où les Sélestadiens se sont posés, tard hier soir, en raison d’un changement du plan de vol de leur compagnie aérienne.

Une péripétie dont les Alsaciens se seraient volontiers passés. Mais qui ne changera pas leurs plans pour autant. « On a connu pire et ce n’est pas ce petit décalage qui va nous embêter », préférait positiver Antoine Gutfreund.

L’arrière droit du SAHB qui a mis un point final à la qualification de son équipe pour les 8es de finale de la Coupe de France en marquant son sixième but, samedi dans les ultimes secondes du match, ne veut pas se détourner de l’objectif. « On n’arrête pas de le répéter dans le groupe depuis une semaine ou deux. La parenthèse des coupes n’était que du bonus. Le vrai objectif, c’est le championnat. »

Toujours invaincus dans cette compétition depuis plus de dix semaines et une défaite à Istres, désormais leader, les Violets tiennent à garder leurs bonnes habitudes. S’ils ont goûté à la défaite la semaine dernière à Dunkerque, le contexte était tout autre. « Ça reste quelque chose de normal de perdre chez l’un des cinq premiers de la D1, plaide le gaucher qui a fait ses classes à Montpellier. Ce n’est pas ça qui va entamer notre confiance. Il faut continuer. Si on joue notre jeu et si on évolue à notre niveau, il n’y a aucune raison de faire un faux pas à Billère. »

Le joueur qui a repris ses études à Strasbourg à la rentrée pour préparer un master en marketing de gestion du sport montre l’exemple en se mettant au service de l’équipe. N’hésitant pas à faire passer sa performance personnelle au second plan lorsqu’on lui parle de sa prestation remarquée de samedi face à Massy. « Je suis avant tout content de la performance de l’équipe parce qu’on a su resserrer les boulons en défense, un point faible de nos derniers matches. »

Passé un peu au travers lors de la réception de Limoges, il y a dix jours, Antoine Gutfreund s’est largement rattrapé grâce à une activité précieuse de chaque côté du terrain en Coupe de France. « Je ne pense pas faire un mauvais début de saison mais je pense pouvoir faire plus, précise-t-il. Notamment au scoring. »

Habitué à tourner avec une moyenne de 2,5 buts par match, l’arrière droit des Violets a envoyé six de ses huit tirs au fond des filets. « Ça ne s’était pas encore trop vu depuis le début de la saison et ça fait du bien au moral. Mais c’est loin d’être une fin en soi. Il faut que ça continue. »

Suite de l'article DNA

Photo archives Cyril GIFE