> « Être plus rigoureux »

Rédigé le 22/12/2017.

Si la défaite à Billère ne remet pas en cause les qualités du groupe de Christophe Viennet qui reste dans les cinq premiers du championnat à mi-parcours, l’entraîneur sélestadien aimerait que ses joueurs concrétisent davantage leur potentiel au cours du cycle retour.

Ils vont traîner cette dernière défaite de l’année pendant plusieurs semaines. Celle encaissée mercredi à Billère (28-25) va leur coller à l’esprit jusqu’à la prochaine échéance qui paraît à des années-lumière.

Puisque le championnat ne reprend qu’après la trêve internationale, le samedi 10 février contre le leader Istres, les Sélestadiens vont devoir apprendre à vivre avec cet épisode douloureux qui leur trottera forcément dans un coin de leur tête pendant les fêtes et durant la préparation de janvier.

Ce faux pas a d’autant plus de mal à passer que les Violets avaient perdu l’habitude depuis huit journées, soit plus de deux mois et demi, de se laisser surprendre en championnat. La série positive s’est terminée dans les faubourgs de Pau où Billère qui avait perdu contre Istres (1er ), Dijon (2e ) et Créteil (5e ) a relevé la tête contre les Alsaciens.

« On est exactement tombé dans le piège qu’on redoutait, regrette l’entraîneur du SAHB, Christophe Viennet. On savait qu’il ne fallait pas faire briller leur gardien et on lui a permis de se mettre en valeur. On savait qu’il fallait réussir à jouer vite mais on n’a jamais mis de vitesse. On est tombé dans ce qu’on ne voulait pas faire. On a manqué de précision ».

Le danger était ciblé, le match bien préparé puisqu’il faisait l’objet de toutes les attentions des joueurs et du staff. Échouer dans ces conditions laisse une plaie encore plus marquante. Et des tonnes de regrets perceptibles dans la voix du coach chagriné par la tournure des événements.

« On a raté un moment clé en début de deuxième mi-temps alors qu’on mène d’un but et qu’on se retrouve en supériorité numérique. Plutôt que de creuser un écart, on prend alors un 2-0 sur des choses qu’on avait étudiées à la vidéo. On a fait preuve de légèreté là-dessus. »

Si son groupe apprend de ses erreurs, s’il arrive à corriger rapidement le tir, il n’y a pas péril en la demeure.

Avant-hier, Sélestat a laissé passer une occasion de se retrouver dans le trio de tête de la Proligue à la trêve. Le SAHB reste néanmoins un candidat crédible aux play-offs à, certes, cinq points du leader. Mais l’écart pourrait être réduit à trois points en cas d’entrée en scène victorieuse dès la reprise contre… Istres.

Suite de l'article DNA

Photo Cyril GIFE