> Les regrets pour Sélestat .... Défaite 25-24

Rédigé le 14/04/2018.

Dans un choc de haut vol, la formation sélestadienne a payé hier soir au prix fort deux trous d’air au milieu de la seconde période face à la redoutable équipe de Chartres (25-24).

Après avoir récemment battu Pontault-Combault (26-24) et tenu en respect Dijon (27-27), le SAHB a été proche de faire un résultat positif face à un candidat à la montée. Il n’a pas manqué grand-chose hier soir aux Alsaciens pour faire perdurer leur dynamique, sans doute un brin de justesse supplémentaire et de constance pour arriver à leurs fins.

Digne d’un match de play-offs

Dans ce match qui sentait bon les play-offs, le début de match donnait le ton avec de l’engagement et des avertissements de chaque côté pour une égalité parfaite après quatre minutes de jeu (2-2, 4e ).

Les pertes de balle s’accumulaient chez les visiteurs, aussitôt punies par les contre-attaques rondement menées par Louis Roche (4-2, 6e ). Tandis que Bart Ravensbergen commençait à prendre le pouls de la rencontre, Tiago Pereira montrait le chemin à suivre à ses coéquipiers (6-5, 11e ). Le Portugais bonifiait le travail de sape de sa formation, transformant les jets de sept mètres pour répondre aux assauts des Euréliens (7-7, 14e ).

Trouvant leur rythme de croisière, les Sélestadiens prenaient l’avantage pour la première fois de la rencontre par leur ailier Arthur Anquetil et obligeaient Jérémy Roussel à stopper l’hémorragie (7-8, 17e ). Rudy Seri malmenait à son tour des locaux qui manquaient beaucoup d’occasions à six mètres (8-9, 19e ).

La révolte signée Fabio Magalhaes redonnait un coup de fouet à l’ensemble chartrain (10-10, 25e ). Sur un rythme endiablé, les deux formations se rendaient coup pour coup dans une première période plaisante. Kosta Savic donnait l’avantage aux siens juste avant la pause (12-13, 30e ).

Trop d’inconstance

La seconde période repartait sur des bases identiques. Le duel entre Ravensbergen et Grahovac battait son plein, tandis que Miguel Baptista répondait à un Antoine Gutfreund incisif (14-15, 33e ). Le moindre passage à vide se payait cash, puisqu’en deux temps trois mouvements, le CHMB28 reprenait le flambeau, bien aidé dans son entreprise par les arrêts de Grahovac avec un 4-0 salvateur (18-15, 38e ).

Conscient que son équipe était à la recherche de son second souffle, l’entraîneur bas-rhinois Christophe Viennet posait un temps mort précieux, puisque les Sélestadiens revenaient au premier plan (18-18, 43e ). Mais le show Grahovac réduisait aussitôt leurs intentions de mener la rencontre à leur guise. Les Alsaciens payaient une deuxième fois leur inconstance (22-18, 50e ). Seri tentait bien de relancer la machine, mais la montée en puissance adverse se matérialisait par un écart de +4 à cinq minutes du terme (24-20, 55e ).

Un doublé de Jeroen De Beule relançait le suspense (25-23, 58e ). Mais deux pertes de balle plus tard, le tour était joué : le SAHB s’inclinait (25-24) sur les talons du 2e du championnat. Rageant.

Article DNA / L'ALSACE Thomas Loisel

Photo archive : PhotoHand T. Babinot