Sélestat Alsace Handball

L’orgueil violet

Rédigé le 21/04/2012.

> L’orgueil violet

 

Pas loin de sombrer en première période, Sélestat a su relever la tête face à une équipe de Montpellier à deux points d’un 14 e titre (36-30). Les Violets ont maintenant 5 matches pour assurer leur avenir en D1.

Il faut être exagérément optimiste pour espérer s’imposer à Montpellier, invaincu à domicile en championnat depuis plus de trois ans.

Même les absences de Kavticnik, Bojinovic et Karabatic n’étaient pas de nature à réellement augmenter les chances de succès sélestadiennes, tant l’effectif héraultais est surdimensionné à l’échelle hexagonale.

L’entame « catastrophique » des Violets, pour reprendre le terme de l’arrière gauche Frédéric Beauregard, avait même fait craindre une déroute pour le Sélestat Alsace Handball.


Le Gall: « J’ai eu peur qu’on baisse les bras »

 

En échec partout face à une équipe de Montpellier à l’inverse en pleine réussite, les coéquipiers d’Olivier Jung ont même un temps montré des signes de désespoir. « J’ai eu peur que l’on baisse les bras », explique Jean-Luc Le Gall.

 

Après 23 minutes de jeu, les Sélestadiens n’avaient ainsi inscrit que quatre petits buts (14-4). « Nous sommes complètement passés à côté de notre entame de match et il me tardait que la pause arrive pour recadrer les choses », poursuit l’entraîneur violet. Que les Alsaciens aient été dominés techniquement par leurs adversaires relève d’une logique implacable, mais ils étaient aussi dépassés à ce moment-là de la rencontre dans « l’envie et le combat ».

Parce qu’ils ne pouvaient pas tomber plus bas, les Sélestadiens ont remonté la pente. Timidement en fin de première période (15-5 à la 24 e, 18-10 à la pause), franchement ensuite. « En affichant davantage d’agressivité défensive, nous avons montré que nous étions capables de résister », constate Jean-Luc Le Gall.

Un percutant Frédéric Beauregard entraînait tous ses coéquipiers dans son sillage. Patrice Canayer était même obligé de poser son temps-mort alors que le SAHB revenait sur les talons de son adversaire (23-19, 41 e).

« J’ai peut-être lancé trop de jeunes du centre de formation en même temps, au moment où Sélestat ne voulait pas mourir de cette façon », concède l’entraîneur héraultais, globalement satisfait de la prestation de ses joueurs, compte tenu de la fatigue» et la « décompression » engendrées par la victoire en Coupe de France le week-end dernier.

 

Suite de l'article DNA

Billeterie Sélestat Alsace Handball

Dernier Match

vs

31 - 20

Journée 26

Prochain Match

vs

08/09/2017 à au CSI de Sélestat

1er tour

Classement de la saison

Fond de dotation du SAHB
Boutique Sélestat Alsace Handball
© 2016 SA-HB - Tous droits réservés - Hébergement & Création webinov - mentions légales