> Coupe de la ligue : TREMBLAY-SAHB 25-19

Rédigé le 04/10/2011.

Du mieux, mais…


Battus il y a quinze jours lors de la deuxième journée de championnat (31-24), les Sélestadiens du SAHB se sont une nouvelle fois inclinés à Tremblay hier, au premier tour de la Coupe de la Ligue cette fois (25-19).

Les déplacements à Tremblay ne réussissent décidément pas au SAHB. Hier après-midi, les Sélestadiens n’ont pas fait mieux qu’il y a quinze jours en championnat, laissant la mise (et sur ce coup-là la qualification) aux Franciliens.

Enfin, pas mieux pour ce qui est du résultat. Car autant Olivier Jung et ses coéquipiers avaient multiplié les bévues en championnat, autant ils ont longtemps été dans le coup hier en Coupe de la Ligue.

« Tout ça ne suffit pas encore »
« On a fait mieux, beaucoup mieux que 15 jours plus tôt, lâche Jean-Luc Le Gall. On a été “dedans” tout le match, ce qu’on a fait a été cohérent. mais c’est encore sur le manque de rigueur qu’on pèche. Ce match est plutôt encourageant dans la mesure où il nous a permis de voir qu’on avait progressé dans le contenu. Mais tout ça ne suffit pas encore… »

Plutôt bien en place en défense, c’est en attaque que le SAHB a manqué le coche. « On a proposé du jeu, on a trouvé des solutions, mais on manque encore trop de choses (trois penalties entre autres !). Partant de ce constat-là, c’est vrai que c’est énervant de ne rien ramener de ce déplacement. »

Les Alsaciens ont ainsi fait mieux que jeu égal avec leurs adversaires en début de match, passant même en tête (4-5 à la 14 e’) sur le deuxième des six buts marqués hier par Kevin Beretta.

Un petit coup de moins bien allait permettre aux Tremblaysiens de prendre leurs aises avant la pause, notamment grâce à Damien Waeghe (12-8 à la 30 e’).

Mais un triplé de Frédéric Beauregard dès la reprise permettait aux Bas-Rhinois de recoller à 12-11 (33 e). Puis un doublé de Kevin Beretta leur laissait toutes leurs chances neuf minutes plus tard (15-14 à la 42 e’).

Gérant mal une supériorité numérique (un penalty raté, un but encaissé), le SAHB laissait passer sa chance à l’amorce du dernier quart d’heure (17-14).

« Ils se sont “dépouillés” durant 60 minutes »
Waeghe encore, Poulin puis ce diable de Guillard (11 buts il y a quinze jours), bien pris jusque-là, allaient donner à Tremblay sa qualification pour les quarts de l’épreuve.

Au bout, un drôle de sentiment. « Ce n’est pas parce que nous avons perdu qu’il faut tout jeter, continue le coach sélestadien. Sans aller jusqu’à dire qu’on aurait pu gagner, on a trop fait d’erreurs pour ça, perdre de six buts est trop sévère. Je le répète, on a été cohérent dans ce que nous avons proposé. mais nous sommes tombés sur une formation propre, plus que nous, qui, surtout, à plus de marque. Pour nous rapprocher de ce genre d’équipes, il nous faut donner plus encore, être plus rigoureux surtout. »

Plus de rigueur, donc plus de travail, plus de sérieux. Sur ce point, Jean-Luc Le Gall s’avoue confiant. « Ce groupe est sain, mentalement exemplaire. Tous les joueurs se sont “dépouillés” durant 60 minutes. Avec plus ou moins de bonheur peut-être, mais ils se sont “dépouillés” ».

Il faut récupérer !
Place au championnat avec, dès mercredi, un déplacement plein d’embûches, à Nantes, chez le HBCN de Seufyann Sayad et Rock Feliho.

Face au cinquième du dernier championnat, une formation mariligérienne qui ambitionne une place sur le podium, les Sélestadiens devront faire montre de toutes ces qualités morales qu’on leur prête pour espérer quelque chose.

Il va leur falloir, aussi, récupérer. 2 000 kilomètres en trois jours, et en bus, ça risque de laisser quelques traces…

A.V. - DNA

Le match en vitesse
Mi-temps 12-8. Arbitres : MM. Moreno et Serrano.

TREMBLAY : Popuca et Teauroa au but. Ugolin 1, Drouhin 1, Serrano 1, Poulin 5, Ostertag, Crepain 3, Guillard 4, Waeghe 5, Sall 1, Mongin, Peyrabout, Bingo 4.

SELESTAT : Ivezicv et Fulop au but. Jung 1, Petrenko 1, Pesic, Beretta 6, Podsiadlo 2, Beauregard 4, Freppel 1, Aman 2, Pintor, Matzinger, Eymann, Ostarcevic 2.

 

Article L'alsace - G.C.

 

Non « sans se dépouiller », le Sélestat Alsace Handball s’est fait éliminer, hier à Tremblay, en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (25-19).

Les voyages à Tremblay se suivent et se ressemblent pour le Sélestat Alsace Handball. Défait il y a quinze jours (31-24, 2 e journée de LNH), le SAHB s’est à nouveau incliné, hier, sur le parquet du club de Seine-Saint-Denis (25-19), lors des huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue cette fois. Mais, entre ces deux revers en terres franciliennes, Jean-Luc Le Gall estime que les Sélestadiens « ont fait de légers progrès. »« On a monté une petite marche, poursuit l’entraîneur du SAHB. Une fois encore, tout s’est joué sur des détails. On a manqué de rigueur et de réussite à certains moments. Mais, je suis satisfait de l’état d’esprit de mes joueurs. Ils se sont dépouillés sur le terrain. »

Privés des services de Jordan François-Marie (poignet), Michal Salami (genou) et Xavier Rechal (adducteurs), les Sélestadiens ne ratent pas l’entame de partie. Et même si le portier tremblaysien, Dragan Pocuca, annonce d’entrée la couleur (cinq arrêts en 12 minutes), les Alsaciens parviennent à prendre, par deux fois, l’avantage au tableau d’affichage (4-5, 14 e et 5-6, 16 e). Mais, ce sera tout. Car, Tremblay, un prétendant aux places européennes cette saison en LNH, va passer la vitesse supérieure. En l’espace de cinq minutes, les Crepain, Poulin (deux fois) et Serrano infligent un 4-0 aux Bas-Rhinois. Olivier Jung, en bon capitaine, stoppera l’hémorragie (9-7, 22 e). Avant le coup de sifflet de la fin du premier acte, les Franciliens parviennent à creuser un écart de quatre longueurs grâce à des buts signés Ugolin et Poulin (12-8 à la pause).

Beauregard entretient l’espoir
Au retour des vestiaires, l’espoir renaît côté sélestadien. Frédéric Beauregard s’offre un triplé et ramène les siens à une (petite) longueur (12-11, 34 e). Menacés, les Ibrahima Sall et ses coéquipiers élèvent une nouvelle fois leur niveau pour reprendre le large (15-12, 40 e). Cette scène se reproduira quelques minutes plus tard. Le SAHB revient à une longueur (15-14) avant de reprendre un coup de vent (20-16, 50 e). La faute à quelques errements individuels et aussi à un Dragan Pocuca des grands soirs (15 arrêts en tout). Le portier tremblaysien écœure même les tireurs de penalty sélestadien : Ostarevic, Petrenko, avant que Posdialo s’y essaie et tire au-dessus. Kévin Beretta stoppera la malédiction (21-18, 52 e). Le SAHB s’accroche, mais Tremblay réussit à maintenir cet écart de trois buts. Mieux, il l’accentuera dans les derniers instants en gratifiant ses supporters d’un kung-fu (Bingo à la passe, Crepain à la finition) en conclusion (25-19). Les Sélestadiens sortent avec les honneurs, et des motifs de satisfaction, de cette Coupe de la Ligue. De toute manière, ils n’ont pas le temps de cogiter. Les Bas-Rhinois sont attendus, mercredi, à Nantes (4 e journée de LNH).