> JL Le Gall : J’ai vu des joueurs impliqués et mobilisés

Rédigé le 05/10/2012.

 

En remportant à Créteil un match déjà capital pour le maintien, les Sélestadiens ont amorcé leur remontée au classement et fait naître des perspectives optimistes.

 

C’est une évidence, le Sélestat Alsace Handball a retrouvé de sa superbe. La victoire, mercredi soir à Créteil, la première depuis le début du championnat, en est une nouvelle confirmation, quelques jours après le match nul contre Cesson-Rennes. Les Violets ont remis la main sur la recette qui leur a permis de se maintenir en LNH la saison dernière.


Présents dans les moments décisifs

 

Les coéquipiers de Yuriy Petrenko avaient pris l’habitude la saison passée de ne pas flancher lors des rendez-vous décisifs. Ils l’ont visiblement conservée en remportant à Créteil une rencontre soigneusement cochée dans leur tableau de marche.

 

« On sait que l’on doit gagner deux ou trois matches à l’extérieur cette saison et Créteil en faisait partie, souffle Jean-Luc Le Gall, l’entraîneur sélestadien. La prochaine étape contre Tremblay (le 13 octobre, ndlr) sera tout aussi importante. C’est une équipe intrinsèquement plus forte que nous, mais, à domicile, on doit prendre des points. »

 

Lors des deux derniers matches, « couperets », Sélestat a pris trois points sur quatre possibles. « Le compte n’est pas parfait, mais on n’en est pas loin. » Ils sont néanmoins les bienvenus, d’autant plus que le calendrier va rapidement se corser (Dunkerque, Paris et Montpellier lors des 6 e, 7 e et 8 e journées).

 

Une histoire de confiance

 

La déroute dans le Var (38-26) semble déjà très loin et c’est une équipe bien plus sûre de ses qualités qui entre désormais sur le terrain. « J’avais dit après Cesson que ce match nul allait nous donner plus de confiance et nous permettrait de mieux jouer. Cela s’est réalisé, se félicite Jean-Luc Le Gall. Sans confiance, c’est difficile de bien jouer au handball. »

 

Un capital confiance encore rehaussé par le bond de la 13 e à la 10 e place. « Ce succès était indispensable, sinon on restait avec notre malheureux point et Créteil en aurait compté trois de plus que nous. Cela nous rassure sur notre niveau de jeu et nous permet d’aborder les prochaines échéances avec davantage de sérénité. »

 

Suite de l'article DNA

 

Crédit Photo : STUDIO JCD