> Sélestat - Dunkerque 25 - 27

Rédigé le 20/10/2012.

 

Fort de sa belle série (trois victoires et un match nul entre championnat et Coupe de la Ligue), Sélestat défie Dunkerque, candidat sérieux à une place en Ligue des champions et invaincu après cinq journées. Les Violets pourront compter sur un Pawel Podsiadlo revigoré après sa belle prestation contre Tremblay.

 

Il en était sans doute le premier insatisfait. Lors des quatre premières journées, Pawel Podsiadlo n’a pas connu la réussite qui avait fait de lui l’un des plus fins canonniers de LNH la saison passée (7 e meilleur buteur avec 139 réalisations).

Si le déplacement à Saint-Raphaël avait constitué une parenthèse ensoleillée, au moins sur le plan personnel (6 buts), Sélestat s’étant lourdement incliné dans le Var (38-26), l’arrière gauche violet a parfois dévissé : 1/8 face à Créteil, 0/2 à Créteil (10/29 après quatre journées).


« La saison dernière, personne ne connaissait mon jeu. Ce n’est plus le cas aujourd’hui »

 

À vrai dire, l’international polonais s’y attendait quelque peu. À l’image de son équipe, l’effet de surprise ne fonctionne plus. « Je savais que les choses allaient être plus difficiles pour moi. La saison dernière, personne ne connaissait mon jeu. Ce n’est plus le cas aujourd’hui », explique “Olo” dans un large sourire.

 

Plus aucune équipe ne prend en effet le risque de laisser trop de liberté au géant sélestadien (1,99 m). Pawel Podsiadlo doit composer avec une surveillance renforcée de la part des défenses adverses. « Je sens que les défenseurs sont plus durs avec moi cette saison. »

 

Mais le Sélestadien n’entend pas s’en servir comme d’une excuse pour expliquer son début de championnat en demi-teinte. « Je sais que je dois en faire plus. J’ai mal joué lors de certains matches, mes tirs n’étaient pas bons. Alors j’ai essayé de faire d’autres choses, servir le pivot ou l’ailier gauche. » L’ancien de Kielce ne retient avant tout que la performance collective. « Qu’importe si je marque peu. Le plus important reste que l’équipe gagne. »

 

Tant mieux pour Sélestat, “Olo” a retrouvé de l’efficacité samedi contre Tremblay (6/9). Le Sélestadien semblait d’ailleurs ne pas vraiment en douter. Gamberger, Pawel Podsiadlo ne sait pas ce que cela signifie.

 

Suite de l'article DNA

 

Crédit Photo : Chris BIAU