> « On ne va pas s’en plaindre ! »

Rédigé le 07/10/2013.

 

C’est officiel, Sélestat est définitivement la bête noire de Tremblay. En s’imposant pour la 8e fois d’affilée face au club francilien, les Violets ont décroché leur deuxième victoire en championnat cette saison, la première à l’extérieur.

 

ll y a des soirs comme ça où tout vous réussit. Il y a des soirs où la victoire ne peut vous échapper. « C’était une soirée idéale », résume Olivier Jung. Sélestat n’a jamais tremblé dans le 93, décrochant, championnat, Coupe de la Ligue et matches amicaux confondus, son huitième succès de rang face à Tremblay.

 

Les Violets sont officiellement la bête noire des Franciliens. « C’est vrai, mais je n’ai pas d’explication, souffle le pivot sélestadien. On joue comme d’habitude et ça passe à chaque fois. » Olivier Jung sait pourtant que toute série a vocation à prendre fin. « On croit à chaque fois qu’ils vont avoir un sursaut d’orgueil. Mais ça tourne toujours en notre faveur. Bon, on ne va pas s’en plaindre ! »


« Ils ont peut-être baissé les bras un peu tôt »

 

Les joueurs de Jean-Luc Le Gall ont parfaitement su exploiter les doutes qui tiraillent les coéquipiers d’Arnaud Bingo depuis de longs mois (Tremblay n’a plus gagné en championnat depuis le 15 février). « On a vu qu’ils n’étaient pas sûrs d’eux, qu’ils n’y arrivaient pas. Ils ont peut-être baissé les bras un peu tôt », indique Olivier Jung.

 

Suite de l'article DNA

 

Photo : Steph-dit-esca